Secteur Innovation Sociétale

Projet : Sen-Kine

Presentation

A défaut d’une orientation en Faculté de Médecine où il avait fait ses deux choix, Jean préféra embrasser le Droit à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques au détriment des Sciences Economiques et des Sciences Naturelles. Il obtint son Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) en 2004, sa Licence en Droit Public en 2005 et sa Maitrise en Droit Public en 2006. Il poursuivit ses études universitaires pour décrocher le Master Droit de la Santé avec Mention Bien en 2009.

Parallèlement aux études universitaires, il entreprit des études supérieures à l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (ENDSS) d’où il sortit en juillet 2007 avec le Diplôme d’Etat de Technicien Supérieur de Santé, option Kinésithérapie. Il effectua à partir de juillet 2007 la kinésithérapie libérale (malades à domicile), puis un an et demi (18 mois) à l’Hôpital Principal de Dakar (de décembre 2007 à juin 2009), puis il retourna dans la kinésithérapie libérale.

Aussi, il entreprit d’ouvrir un Centre de Kinésithérapie et de Consultation Juridique où il pourra mettre en valeur ses compétences techniques et juridiques et sa modeste expérience. Sa motivation profonde et première fit alors son désir d’autonomie, mais aussi de satisfaire la demande de plusieurs personnes démunies qui n’ont pas accès aux soins de kinésithérapie, et de corriger les défaillances du système sanitaire sénégalais liées à la réglementation.

Il répond à toutes les questions d’ordre juridique concernant sa profession et fut même établi comme le Conseiller juridique de l’Association Sénégalaise des Kinésithérapeutes Rééducateurs (ASKIR).  En mars 2010 il représenta la profession de Kinésithérapie à l’Atelier de Révision des Textes Réglementant l’Offre de Soins et l’Exercice de la Médecine Privée. Il fut nommé membre du Comité de Suivi des Recommandations de cet Atelier.

La formation avec Synapse Center en entreprenariat a permis à Jean de recadrer son plan d’affaires. Son projet bénéficie d’une incubation gratuite de 300 heures. Ainsi, Jean dispose d’un bureau gratuit à usage administratif à Synapse et d’un encadrement.

Projet

Il s’agit de la mise en place  d’un Cabinet mixte de Kinésithérapie et de Consultation juridique spécialisée en  Droit  de la Santé. Il prodiguera des soins de kinésithérapie aux domiciles des patients et dans des structures de santé de la banlieue et du centre ville en contrat, mais aussi des consultations juridiques en  Droit  de la Santé.  Le siège de ce cabinet sera installé dans le démarrage à la Gueule Tapée, plus précisément à coté de l’Hôpital Abass NDAW, au domicile de l’entrepreneur et exercera avec une tarification rendant très accessible les soins, notamment pour les populations les plus démunies. Cependant avec le déplacement pour es malades à domicile, notre action s’étend donc sur tout le territoire de la ville de Dakar et même dans la banlieue à Pikine, Mbao, Guédiawaye et Rufisque.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Moussa Seydi

Moussa Seydi

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovations...

Lassy DJIGUEUL

Lassy DJIGUEUL

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovations...

Cherif BASSE

Cherif BASSE

facebooktwitterinstagramlinkedin Secteur Innovation...