Secteur Innovation Sociétale

Projet: NON AU DECROCHAGE SCOLAIRE

Localité : Tchad

Presentation

Socio-anthropologue de formation, Lynda est l’ainé d’une fratrie de six enfants.
Après son bac, notre jeune leader tchadienne poursuit ses études supérieures au Cameroun, où elle obtient une licence en socio-anthropologie à l’université de Buea, et un Master2 en Anthropologie du développement à l’université de Yaoundé. Cette expérience de ce pays, lui a permis d’ouvrir son esprit à d’autres cultures et langues.
Depuis Février 2016, après un stage dans le cadre de sa formation universitaire au Cameroun, Linda travaille comme stagiaire bénévole à Reach for change Tchad, une organisation indépendante à but non lucratif, qui a pour mission d’améliorer la vie des enfants, jeunes et femmes à travers l’entrepreneuriat social.
C’est dans le cadre de ses activités que Linda a réussi à inscrire un enfant de son quartier à l’école. Une action qui fait sa fierté, elle qui s’identifie à Mère Teresa et qui a toujours été mue par la cause d’améliorer la qualité de vie des populations défavorisées.
Linda est aussi secrétaire générale ajointe d’une association chrétienne, qui évolue dans la santé communautaire par la sensibilisation et l’organisation de formations.
Son engagement se traduit également par un projet qu’elle nourrit et a dénommé « NON AU DECROCHAGE SCOLAIRE ». Son intention est en effet de promouvoir la scolarisation des enfants et, à long terme, ouvrir un centre de formation pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

Pour notre jeune leader qui rêve de voir la jeunesse de son pays instruite et épanouie à travers une éducation de qualité, le programme YALI a été pour elle un véritable tremplin.

Temoignage

« Le YALI était pour moi une opportunité d’interagir avec d’autres jeunes leaders africains venant de plusieurs pays d’Afrique, d’apprendre de leurs expériences et de bénéficier de leurs idées. Franchement, c’est grâce au YALI que j’ai pu rencontrer pour la première fois, des personnes venant des iles Seychelles, de la Guinée Bissau, de la Mauritanie, de Sao tomé et Principe, du Cap-Vert. Interagir avec elles était une expérience unique. Cela m’a permis de croire à l’unité de l’Afrique.
Le programme m’a aussi permis de renforcer ma pensée critique, de booster mon esprit d’entreprise et d’être beaucoup moins timide.
Sur le plan professionnel le YALI a impacté ma vision et m’a permis de voir les choses différemment. Je fais de mon mieux pour partager cette expérience avec des jeunes autours de moi, pour qu’ensemble nous travaillions pour un avenir meilleur. »

Moussa Seydi

Moussa Seydi

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovations...

Lassy DJIGUEUL

Lassy DJIGUEUL

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovations...

Cherif BASSE

Cherif BASSE

facebooktwitterinstagramlinkedin Secteur Innovation...