PDG du groupe IAM, Moustapha Mamba Guirassy, fait partie de la nouvelle génération de leaders ancrés dans l’intégration africaine.
Ancien ministre de la communication, des télécommunications et des TIC du Sénégal et porte parole du gouvernement du Sénégal de 2009 à 2012, ancixen Député-Maire de la ville de Kédougou, Moustapha Guirassy se définit d’abord comme un self made man, qui s’honore d’avoir toujours entretenu le culte du travail.
«Mon père, feu Mamba Guirassy ne nous a légué aucune fortune. Contrairement à ce que l’opinion a pu croire, il nous a laissé dans son testament que deux choses : “l’unité et ne comptez que sur vous-mêmes“», a t-il un jour confié à ses étudiants.
Après son passage au lycée Blaise Diagne, M. Guirassy poursuit ses études au Canada, à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il y obtient son Diplôme d’ingénieur en – Génie Electrique en 1989, puis un MBA à l’Université de Laval en 1991.

Mémo sur l’atelier

M. Guirassy, qui a ouvert la session, a commencé par demander au public quel était leur modèle de leadership. De l’assistance, composée essentiellement des participants YALI, mais également d’invités de Synapse et de la délégation accompagnant le Pr. Sow, plusieurs noms sont sortis dont : le président Obama, Ghandi, Nelson Mandela, Le président Wade et Mère Theresa. Parti de ces quelques exemples, M. Guirassy dira qu’ils ont en partage, non pas les hard skills, mais plutôt leur vision, leur audace et leur sens de l’intérêt commun.
L’entrée en matière faite, M. Guirassy axera sa communication, fortement teintée de spiritualité, principalement sur les caractéristiques clés dont les leaders transformationnels ont en partage :
Une forte conscience de soi
Dieu ne charge jamais une âme au-delà de ce qu’elle peut porter
La plupart des jeunes ont, avant toute chose, refusé que l’on mette cette charge sur leur âme
Lorsque l’âme est chargée d’ambition et lorsqu’on l’assume, forcément le succès suit
Exemple de leaders qui ont assumé ce choix : Diallo Pitche, Youssou Ndour …
Pour arriver à une forte conscience de soi, il faut apprendre à s’écouter, à découvrir son environnement et sa mission
La conscience de l’autre

Les leaders transformationnels s’intéressent à l’autre, à la nature, à l’humanité
Les hommes sont libres de définir leur choix quant à la qualité de leur connexion avec l’autre
Pour arriver à la meilleure des connections il faut de la lucidité et de l’humilité
Il y a des leaders de hauteurs et des leaders à la hauteur… Il faut allier les deux
La conscience de l’histoire

Cela ne se rapporte pas à l’âge de l’individu, mais au fait qu’il est conscient qu’il doit être acteur et écrire l’histoire
Il faut avoir une profondeur et s’inscrire dans l’histoire, afin d’impacter de manière durable le cours de l’histoire

S’inspirant de la connectivité numérique, M. Guirassy dira que nourrir ces différentes consciences mène à la connectivité humaine dont le monde a besoin pour se développer durablement.

Dans cette quête de la connectivité humaine, qui devrait permettre d’inverser les choses pour revenir à quelque chose de fondamentalement humain, M. Guirassy invitera les leaders du YALI à :

Réinterroger nos cultures : Pour lui, l’Afrique doit se réconcilier avec l’esprit de partage et de solidarité. Évoquant les opens sources dans le cadre de la connectivité numérique, qui représente parfois des années de recherches et de ressources investies par des individus, pour ensuite les mettre au profit du plus grand nombre, il suggère que les pratiques culturelles africaines, qui sont susceptibles de bénéficier à l’humanité puissent être partagées. Prenant pour exemple le peuple Bassari, pour lui il nous faudra sortir de l’initiation restreinte et oser partager avec les autres, dans un esprit de solidarité et de générosité.
Apprendre à aimer et à le dire : Dans n’importe quelle sphère de notre vie, c’est par l’amour qui nous engage, que vient l’innovation.
Apprendre à pardonner : Un pardon qui a du sens, peut-être une valeur de performance dans l’entreprise.
Apprendre à s’émerveiller : Invoquant le « Euskey » des mourides, il invite à se reconnecter avec les éléments et à en s’émerveiller. Lorsqu’on est déconnecté et qu’on est plus capable de voir la beauté des choses, on ne vit plus !
S’approprier les smart values : générosité, empathie solidarité, spiritualité, sincérité… pour s’adapter, se questionner et réinventer
Plus de sagesse : Elle est au-dessus de toute chose

L’Afrique a tout pour se développer, il nous faut assumer nos valeurs et aller vers une destruction créatrice.

Pour terminer, M. Guirassy dont l’allocution aura duré une quarantaine de minutes, a souhaité aux participants de redevenir eux-mêmes et les a invités à mieux aimer, à être plus audacieux, plus patriote et à souffrir pour toutes les menaces pour l’humanité.

Prenant pour témoin le Pr. Aliou Sow, avec qui il a fortement apprécié de partager cette session, il dira qu’en fin compte rien ne nous restera de plus appréciable, que le sentiment d’avoir bien servi.

AUTRES INVITES

Abdourahmane SARR

M. Abdourahmane Sarr, Directeur du Centre d’Etude pour le Financement du Développement Local. 

Adama KANE

M. Adama KANE, Ingénieur et informateur et initiateur de JokkoSanté.                                    

Mary Teuw NIANE

Pr Mary Teuw Niane, Ancien Ministre, actuel Président du Conseil d’Administration de PETROSEN.

DEVENEZ NOTRE PROCHAIN INVITE !

Vous êtes leaders, attachés à la jeunesse, à sa formation, à son développement personnel et professionnel. Vous traitez des secteurs à fort potentiel pour l’Afrique, Synapse vous invite à venir rencontrer, échanger, partager votre savoir, savoir-faire et expériences pour contribuer à relever le potentiel de nos jeunes à impacter positivement le continent africain.

Remplissez ce formulaire pour devenir invité de notre prochain « Atelier thématique » !