Mme. Audra Shallal – entreprenariat-business planning

SON PARCOURS

Audra Shallal, de nationalité américaine et qui réside en France, est trilingue (Anglais, Français, Italien). Elle a obtenu son diplôme en Affaires Internationales et en Économie Internationale à l’American University of Paris, et son MBA à l’ENPC (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées), ainsi qu’un DEA en Management Stratégique à la Sorbonne. Elle a fondé une société internationale spécialisée dans le management stratégique, société qu’elle dirige en tant que Directrice exécutive. Elle a plus de dix années d’expérience dans le domaine du management stratégique, du développement d’entreprise, des plans d’affaires et marketing, du développement du produit ainsi que dans divers secteurs industriels tels que le luxe, le divertissement, les pharmaceutiques, la santé, le tourisme, la vente au détail, les produits de consommation et l’e-business. Elle aide les sociétés à se développer et à ajuster les plans destinés à produire des avantages compétitifs à long terme. Les études de cas dont elle traite vont de l’assistance aux organisations désireuses d’adopter une nouvelle stratégie d’entreprise à l’aide apportée aux startups qui désirent se transformer en entreprise durable et d’améliorer leur réactivité face aux attentes des clients. Elle fait du conseil auprès des organisations internationales tels que l’OCDE, l’UNEP, l’UNESCO et la Commission Européenne, donne des conférences et des cours d’entreprenariat et de business plan, de leadership d’entreprise, de financement d’entreprise, de créativité stratégique et de management stratégique auprès de Grandes Ecoles.
Audra a deux spécialités principales : l’entreprenariat-business planning et les produits de luxe. Elle est particulièrement expérimentée dans le domaine de la créativité stratégique, du management de marque ainsi que dans le rajeunissement de l’image de marque. Elle a été vice-présidente et membre du comité de sélection du réseau Femmes Business Angels, organisation qui a pour tâche d’analyser les business plans et d’évaluer les présentations d’affaires ainsi que vice-présidente et membre du conseil d’administration de l’American Club of Paris. Elle est aujourd’hui membre du Conseil d’administration de XMP Business Angels et du Comité consultatif de Tenmou ; le premier réseau de business angels du Bahreïn, et du Comité exécutif du MENA-OECD Entreprise Financing Network. Elle dirige des programmes d’initiation à l’entreprenariat et applique une méthode pédagogique basée sur l’interactivité à chaque étape de développement d’un business plan professionnel, y compris la présentation « pitching » aux investisseurs potentiels. Audra participe régulièrement aux concours annuels de business plan au niveau national et international en tant que membre du jury. Elle a développé un intérêt croissant pour la promotion de l’entreprenariat féminin ainsi que pour la prise de conscience de l’importance des femmes business angels dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord.  

Audra a récemment joué un rôle clé dans le lancement de l’Entreprise Financing Network (Réseau de financement des entreprises au sein du Programme d’investissement de l’OCDE pour les pays de la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord) et pour la création d’une plateforme inédite pour rapprocher les entrepreneurs, les investisseurs, les organismes de recherche et les représentants des États, ainsi que pour améliorer les conditions de financement de l’entreprenariat (equity gap). En tant que membre du comité exécutif de l’Entreprise Finance Network, Audra continue à mettre en œuvre sa vision stratégique pour développer et augmenter la participation au réseau tout en veillant au maintien de son niveau de qualité.

Audra, ancienne danseuse classique professionnelle, soutient des projets dans le domaine des arts scéniques. Elle est un membre actif de l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra de Paris (AROP) où elle fait partie du Comité de sélection pour le Prix de la Danse de l’AROP.
Les Business Angels : une alternative pour le financement des entrepreneurs sénégalais
Le 6 février 2014, Tagg-at, l’incubateur de Synapse, en collaboration avec le Bureau des Affaires Publiques de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal, a abrité, la conférence animée par Madame Audra Shallal, portant sur le thème : « Comment les entrepreneurs peuvent attirer l’investissement privé ?»
Devant un auditoire composé de plus d’une cinquantaine d’entrepreneurs et porteurs de projet, Mme Shallal a axé sa communication sur les différents points clés à mettre en avant pour bénéficier de la confiance des investisseurs privés. Pour étayer ses propos, elle a partagé des anecdotes tirées de sa dizaine d’années d’expérience dans le domaine du management stratégique, du développement d’entreprise entre autres.
La session, très interactive, a vu la participation effective des entrepreneurs. Ces derniers, partant de leur propre expérience, ont posé des questions, apporté des contributions et exprimé leurs craintes et souhaits.
Mme Shallal a tenu à sensibiliser les entrepreneurs sur le fait que recourir à l’investissement privé, revient à partager la gestion de l’entreprise avec l’investisseur. Aussi, avoir la majorité des parts, ne signifie pas avoir le plein contrôle. Entre autres, elle n’a pas non plus manqué de leur dire que l’investissement doit servir à accélérer le développement de l’entreprise. Donc, la recherche de financement ou de partenaires ne doit pas se faire au détriment de la bonne marche de l’entreprise, mais de manière parallèle.
Pour résumer, nous retiendrons que les investisseurs privés comme les capital-risqueurs, les business angels ou encore les crowdfunders ont des motivations différentes et qu’il faut, par conséquent, différentes approches pour les intéresser à s’engager dans un projet. De la nature de l’entreprise à la stratégie de sortie, en passant par le besoin en investissement et les rubriques allouées. L’entrepreneur doit pouvoir être spécifique pour chaque investisseur potentiel. C’est dans ce sens que Mme Shallal leur a offert un document et partagé avec eux l’outil « Pitching to investors », pour leur permettre de bien préparer leur présentation face à de potentiels investisseurs.
Ainsi, dans un contexte où le financement de leur projet est un véritable casse-tête chinois pour nos entrepreneurs, il est ressorti lors de cette conférence que les investisseurs privés, tels que les business angels, pourraient être une solution appropriée. En effet, un Business Angel, est un particulier qui investit dans une entreprise innovante à potentiel et qui, en plus de son investissement, accompagne et met à disposition de l’entrepreneur, ses compétences, son expérience, ses réseaux relationnels et une partie de son temps. Le Business Angel est un véritable associé-entrepreneur dont l’accompagnement est à forte valeur ajoutée, car il apporte sa compétence, son énergie et son expertise.
À présent, la question qui s’impose à nous c’est, après celui du Burkina Faso, à quand le réseau des business angels du Sénégal ?

Conférence

Mme Audra SHALLAL a partagé avec les jeunes leader de demain des sujet entre autre …

Visite

Mme Judith Mc HALE a partagé avec les jeunes leader de demain des sujet entre autre .. 

Visite

M. Thomas SHANNON partagé avec les jeunes leader de demain des sujet entre autre …  

DEVENEZ NOTRE PROCHAIN INVITE !

Vous êtes leaders, attachés à la jeunesse, à sa formation, à son développement personnel et professionnel. Vous traitez des secteurs à fort potentiel pour l’Afrique, Synapse vous invite à venir rencontrer, échanger, partager votre savoir, savoir-faire et expériences pour contribuer à relever le potentiel de nos jeunes à impacter positivement le continent africain.

Remplissez ce formulaire pour devenir invité de notre prochain « Atelier thématique » !