Nos bénéficiaires

La personnalité, le parcours, les projets, les activités et le succès de nos bénéficiaires constituent pour Synapse une symbolique, pas des moindres, dans notre façon d’inviter les jeunes leaders à se mouvoir pour une Afrique meilleure.
Quoique leurs secteurs d’activité différent, avec d’aucuns qui font des prouesses dans les domaines de l’Innovation digitale et de l’Innovation sociétale et d’autres qui sont aujourd’hui des références dans l’Art et l’économie créative et l’Agrobusiness, ces leaders confirmés partagent un dénominateur commun : la mission de développer l’Afrique toute entière.
Souleymane Sarr

Souleymane Sarr

Alou Keita

Alou Keita

Souadou Diabaté Kone

Souadou Diabaté Kone

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

Moussa Seydi

Moussa Seydi

Marie Ka

Marie Ka

Lassy DJIGUEUL

Lassy DJIGUEUL

Cherif BASSE

Cherif BASSE

Safiatou Diattara

Safiatou Diattara

Sarah C. Diomandé

Sarah C. Diomandé

Cheikh Seye

Cheikh Seye

Adja Soukeye DIAGNE

Adja Soukeye DIAGNE

Moussa Thiam

Moussa Thiam

Oumar Ousmane DIA

Oumar Ousmane DIA

Ndèye Guéda LÔ

Ndèye Guéda LÔ

Achile Gildas H. S. Djicoune

Achile Gildas H. S. Djicoune

Yaye Fatou MBOW

Yaye Fatou MBOW

Dieinabou DIALLO

Dieinabou DIALLO

Thierno Souleymane Agne

Thierno Souleymane Agne

Amine Aoulsou Theophile

Amine Aoulsou Theophile

Pape Ousmane NDIAYE

Pape Ousmane NDIAYE

Hussein Dembel Sow

Hussein Dembel Sow

Mariètou Sall

Mariètou Sall

H. G. Andriarimanatsara

H. G. Andriarimanatsara

Angelique L. AKOTONOU

Angelique L. AKOTONOU

Brice TCHUENTE

Brice TCHUENTE

Sokhna Rokhaya GAYE

Sokhna Rokhaya GAYE

Inoussa Baguian

Inoussa Baguian

Alphonse Shilo

Alphonse Shilo

Demba Diallo

Demba Diallo

Serigne Ndiaye

Serigne Ndiaye

Rokhaya TRAORÉ

Rokhaya TRAORÉ

Rokhaya Gaye

Rokhaya Gaye

C. Talibouya DIÉMÉ

C. Talibouya DIÉMÉ

Coura Seck

Coura Seck

Ousmane Tine

Ousmane Tine

Pape Mallo Samb

Pape Mallo Samb

Khady Sogue

Khady Sogue

Pape Mor Mbaye

Pape Mor Mbaye

Marie F. Niouky

Marie F. Niouky

Gora Diakhaté

Gora Diakhaté

Aminata Alpha Ndongo

Aminata Alpha Ndongo

Ndèye Rokhaya Guèye

Ndèye Rokhaya Guèye

Fatou Dramé

Fatou Dramé

Houénafa Nadège Agandan

Houénafa Nadège Agandan

Woura Tidjani SERPOS

Woura Tidjani SERPOS

K. Anissa Stephanie Kabore

K. Anissa Stephanie Kabore

Moustapha Mbow

Moustapha Mbow

Angèle Victorine Coly

Angèle Victorine Coly

Cheikh Fall

Cheikh Fall

Seydou Niare

Seydou Niare

Ablaye Sène

Ablaye Sène

A. Moise Eugène Ayadji

A. Moise Eugène Ayadji

Yaye Fatou Diouf

Yaye Fatou Diouf

Yama Ndiaye

Yama Ndiaye

Raby Ndiaye

Raby Ndiaye

Paul Moundor Ndiaye

Paul Moundor Ndiaye

Gorgui Sow

Gorgui Sow

Adama Dembelé

Adama Dembelé

Gnilane Ndour

Gnilane Ndour

Abdoulaye Deme

Abdoulaye Deme

Sikes GOMES

Sikes GOMES

Ndeye Fatou Diop

Ndeye Fatou Diop

SEN OR’DUR

SEN OR’DUR

ECA

ECA

Epsilon

Epsilon

Nuraltec

Nuraltec

Pro volaille

Pro volaille

SIAL

SIAL

Tijoo

Tijoo

Peintart deco

Peintart deco

A free cana

A free cana

Aproximan

Aproximan

Ass-social

Ass-social

Ecran

Ecran

Erre di esse Africa

Erre di esse Africa

Glati

Glati

C H Le Djoromait

C H Le Djoromait

Amifa

Amifa

Hecto

Hecto

Xalil

Xalil

NDC COMPANY

NDC COMPANY

Prodis

Prodis

Groupe SCS

Groupe SCS

Sen-Kine

Sen-Kine

SOGIM

SOGIM

Solutech

Solutech

Success

Success

Sylvie Tchoumi Tchoumke

Sylvie Tchoumi Tchoumke

Salamata Djibril BA

Salamata Djibril BA

Désiré Félix NGADENA

Désiré Félix NGADENA

Comlan René YAOVI

Comlan René YAOVI

Yosra Bettaieb

Yosra Bettaieb

Hado Nicaise Sawadogo

Hado Nicaise Sawadogo

Yasmine Dona Tchouadang

Yasmine Dona Tchouadang

Adji Yaye Ngone Cisse

Adji Yaye Ngone Cisse

Ndèye Ngoné Fall

Ndèye Ngoné Fall

Ababacar S. SEGNANE

Ababacar S. SEGNANE

Billy BADJI

Billy BADJI

Fatimetou M’KHAITIR

Fatimetou M’KHAITIR

Ravaka H. ANDRIAMBELO

Ravaka H. ANDRIAMBELO

Israël ODJANABAYE

Israël ODJANABAYE

Agassi Nadège AHIDE

Agassi Nadège AHIDE

Haoua Moussa D. Malam

Haoua Moussa D. Malam

Marièm Seydou WONE

Marièm Seydou WONE

Cheikh Matar FALL

Cheikh Matar FALL

Lynda MOKSIA

Lynda MOKSIA

Alpha BAHDJE LOMYANOUBA

Alpha BAHDJE LOMYANOUBA

Issaka BEOGO

Issaka BEOGO

Frederique BEYEME

Frederique BEYEME

Raika LENDOYE

Raika LENDOYE

Harry JEER VIDÉROT

Harry JEER VIDÉROT

Samuel LONE

Samuel LONE

Omou SY

Omou SY

Nafissa ZIBO ZAKARA

Nafissa ZIBO ZAKARA

Chaikhou Tidiane BALDÉ

Chaikhou Tidiane BALDÉ

Rolande AZIAKA

Rolande AZIAKA

Ndeye Bassine THIANDOUM

Ndeye Bassine THIANDOUM

Marius DINGAMNODJI

Marius DINGAMNODJI

Sadya TOURÉ

Sadya TOURÉ

Khally DIALLO

Khally DIALLO

Khady MBOW

Khady MBOW

Mouhamed CISSE

Mouhamed CISSE

Christina GUEYE

Christina GUEYE

Junior TENDENG

Junior TENDENG

Rosalie Bintou DIATTA

Rosalie Bintou DIATTA

Moussa DIOUF

Moussa DIOUF

Babacar Thior

Babacar Thior

Mohamed Meissa Ndiaye

Mohamed Meissa Ndiaye

Fatou Gnabali

Fatou Gnabali

Fatimata Baldé

Fatimata Baldé

Ndèye Fari Fall

Ndèye Fari Fall

Malamine Diagne

Malamine Diagne

Nna Stéphan Njeng

Nna Stéphan Njeng

Toffène Dione

Toffène Dione

Adja Oumy et Fatou

Adja Oumy et Fatou

Massamba Sakho

Massamba Sakho

André Mpungu Moliro

André Mpungu Moliro

Maximilien Kungana

Maximilien Kungana

S. D. Fanorenana Raveloarison

S. D. Fanorenana Raveloarison

Alphonse Hakizimana

Alphonse Hakizimana

Tete Ade Adjete

Tete Ade Adjete

Lamyaa Yacoubi

Lamyaa Yacoubi

Maïmouna ILboudo

Maïmouna ILboudo

Hassane Mahamat Ali Kherdja

Hassane Mahamat Ali Kherdja

Narcisse Zo’o Evina

Narcisse Zo’o Evina

Gonzague Biruteguza

Gonzague Biruteguza

Sékou Doumbouya

Sékou Doumbouya

Alioune Badara Diouf

Alioune Badara Diouf

Desire Habonimana

Desire Habonimana

Kouakou Daniel Boussou

Kouakou Daniel Boussou

Safiétou DIATARA

Safiétou DIATARA

Antoine DIOUF

Antoine DIOUF

Mohamed Malick MBENGUE

Mohamed Malick MBENGUE

Mamadou Ary SOW

Mamadou Ary SOW

Oulimata DIEDHIOU

Oulimata DIEDHIOU

Roger MBAYE

Roger MBAYE

Amadou DIOP

Amadou DIOP

Badji Bourama

Badji Bourama

Taïbou Diatta

Taïbou Diatta

Lamine Sene

Lamine Sene

Seyedil Abidine NDIAYE

Seyedil Abidine NDIAYE

Papa Landing MANE

Papa Landing MANE

Yarame NDIAYE

Yarame NDIAYE

Abdoulaye Kane

Abdoulaye Kane

Mbaye Diallo

Mbaye Diallo

Abdoul Aziz Fall

Abdoul Aziz Fall

Salif LO

Salif LO

Mame Gueye NDAW

Mame Gueye NDAW

Aicha AIDARA

Aicha AIDARA

El Hadji Alioune DIOUF

El Hadji Alioune DIOUF

Anne-Laure GBAGUIDI MBODJ

Anne-Laure GBAGUIDI MBODJ

Aminata THIAO

Aminata THIAO

Seydina LO

Seydina LO

Souleymane Sarr

Souleymane Sarr

Secteur Innovation Sociétale

Projet : Association Jeunesse Actions 

Localité :Mali

Presentation

Souleymane est le produit d’une famille d’artisans, quoique ses parents décidèrent qu’il suivra une autre trajectoire en l’inscrivant d’abord à l’école coranique puis à l’école publique d’où il sortira en 1981 après des études primaires et secondaires.

Confronté au chômage, Souleymane rejoint l’atelier de son père où il acquit les rudiments de la forge et s’instruit des spécificités des artisans et de leurs résistances au changement. Plus tard, il travaillera comme agent de liaison entre l’Organisation Internationale du Travail et les artisans du Mali tout en servant comme représentant officiel et honoraire du Gouvernement malien.

C’est de là qu’est née la vision à laquelle il donne corps et vie aujourd’hui. C’est ainsi qu’avec son épargne personnelle, il fonda en 1991, la Fédération Malienne des Artisans, un groupement de 35 associations d’artisans de toutes les régions du Mali dont les objectifs sont d’éduquer les artisans sur leurs droits et de les accompagner dans le développement de leurs initiatives.

À travers l’AJA (Association Jeunesse Actions), Souleymane vise à créer ce qu’il appelle la nouvelle génération d’artisans du Mali. Il accompagne des artisans, des diplômés, des chômeurs et des jeunes de la rue à créer et à produire des biens de consommation (incinérateurs, machines à laver, sculptures, etc.) répondant aux exigences du marché.

Valeurs
Passion, Travail, Social
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Alou Keita

Alou Keita

Secteur Innovation Sociétale

Projet : PASECA et CAMIDE 

Localité :Mali

Presentation

Après ses études supérieures en Tunisie, Alou décide de rentrer au Mali pour travailler comme conseiller technique dans un programme de développement intégré initié par une association inter-villageoise de développement, qui fut créée par des ressortissants maliens vivant en France. C’est de là que naquit en lui l’idée de développer un programme de micro-crédit pour venir en appoint aux subventions que recevait l’association et permettre aux porteurs de projets commerciaux de bénéficier du crédit sur la base d’une caution solidaire villageoise.

Deux années plus tard en 1996, riche de cette expérience et d’une série de formations (en microfinance, banque) au Mali, au Niger et en France, Alou lance l’idée du programme d’Appui aux systèmes d’Épargne et de Crédit du cercle de Kayes (PASECA) qui verra le jour en 1998 grâce au concours financer de l’Agence Française de Développement (AFD).

Les nombreux succès de PASECA qui regroupe aujourd’hui 11830 membres lui permettront de bénéficier de nouveaux financements de l’AFD, mais aussi de lancer en 2002 le centre d’Appui à la Microfinance et au développement (CAMIDE) pour favoriser la promotion de la microfinance et contribuer au développement local et régional. Depuis, CAMIDE intervient dans deux domaines sous forme de prestation technique : la microfinance (appui à la mise en place de réseaux de caisses villageoises d’épargnes et de crédit autogérés) et l’appui aux initiatives de base dans un cadre de développement local.

Valeurs
Passion, Travail, Social
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Souadou Diabaté Kone

Souadou Diabaté Kone

Secteur Innovation Sociétale

Projet : Association Malienne pour la Promotion des Jeunes Filles et des Femmes

Localité : Mali

Presentation

Alors qu’elle enseignait dans le préscolaire dans les années 1980, Souadou avait déjà commencé à travailler avec les associations féminines. Elle s’est rendu compte du problème des violences à l’endroit des femmes dans les ménages et a incité l’établissement à créer un centre de conseils pour venir en aide aux victimes. Souadou a poursuivi sa lutte en collaborant avec un grand nombre d’associations locales, de clubs et d’organisations nationales et internationales de la société civile dans un effort de développer des activités extra-scolaires en rapport avec l’environnement, la lutte contre l’excision des filles, le micro-crédit et des activités variées portant essentiellement sur les femmes et les adolescentes.

En 1995, Souadou et un groupe de femmes décident de créer une association au Burkina Faso pour se focaliser sur les problèmes des adolescents. Trois ans plus tard, elle créera l’Association Malienne pour la Promotion des Jeunes Filles et des Femmes (AMPJF), choisissant ainsi de se consacrer entièrement au mal des adolescentes maliennes.

Valeurs
Passion, Travail, Social
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

Secteur Innovation Sociétale

Projet : Assistance Médicale Décentralisée (AMD) 

Localité :Mali

Presentation

Dans un pays où des milliers de gens n’ont pas accès à un soin médical de qualité, Dr Garba CISSÉ a créé Assistance Médicale Décentralisée (AMD) pour apporter les services de différents médecins spécialisés à des populations socialement défavorisées telles que les femmes, les enfants, les personnes du troisième âge et celles qui vivent dans les zones reculées ou en détention.

Après avoir terminé ses études en médecine générale au Mali, Garba a poursuivi des études spécialisées en obstétrique/Génécologie pendant cinq (5) ans en France. Durant son séjour, il a participé à des missions médicales humanitaires avec l’organisation Prix Nobel MSF (Médecins Sans Frontières). À son retour au Mali en 1993, il travaille dans des centres de santé de référence et officie actuellement dans une clinique qu’il a ouverte. Il a aussi créé le collège Malien des Praticiens d’Échographie dont il est le Président. Il dispense également des cours de spécialisation dans le collège de santé publique de Bamako.

Valeurs
Passion, Travail, Social
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Moussa Seydi

Moussa Seydi

Secteur Innovations Sociétales

Projet : SOS Immobilier  

Localité : Dakar

Presentation

Une expérience de quelques années dans l’intermédiation et le courtage dans le secteur de l’immobilier amènera Moussa à se rebeller dans le bon sens du terme.

En effet, le traitement peu professionnel des courtiers par les agences immobilières et le caractère souvent informel de leur mode d’opération motiveront Moussa à vouloir changer la donne ! C’est ainsi qu’il développera SOS Immobilier, la seule agence immobilière portée par un réseau de 50 courtiers dont l’originalité est la redistribution équitable des dividendes des transactions entre les principaux concernés.

En outre, SOS Immobilier offre à ses courtiers l’opportunité de se former dans le métier, de se professionnaliser et de gagner décemment leurs vies grâce au marché fleurissant de l’immobilier à Dakar.

Valeurs
Réussite, Persévérance., Patience, Volonté
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Marie Ka

Marie Ka

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Picture Box

Localité : Dakar

Presentation

À l’âge de 5 ans Marie rêvait déjà de créer des films. Mais déjà, tout son entourage l’en dissuadait, l’invitant à mettre son intelligence dans d’autres métiers. Mais c’était sans compter avec sa ténacité . Elle ira étudier la production d’abord à Paris et ensuite aux États-Unis, où elle a gagné plusieurs années d’expérience dans le domaine avant de rentrer au Sénégal.

C’est en 2005 que Marie se jette à l’eau et crée sur fonds propres sa propre entreprise de production, Picture Box. Picture Box accompagne les entreprises dans leur stratégie de communication à travers la production de vidéo de présentation et s’investit de plus dans la production d’une série films pour enfants sur support DVD. En effet, consciente du caractère extraverti et souvent inadapté des contenus des films offerts aux enfants africains, Marie décide de s’investir dans le secteur.

Son défi est de donner un contenu africain aux films de divertissement pour enfants et de contribuer ainsi à résorber la forte demande sur le marché. Son ambition est de développer un réseau et d’offrir aux enfants un espace où ils pourront s’exprimer et se développer normalement.

Valeurs

Marie se proclame amoureuse de la vie et des gens. Elle croit beaucoup au potentiel humain.

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Lassy DJIGUEUL

Lassy DJIGUEUL

Secteur Innovations Sociétales

Projet : Eco tourisme 

Localité : Dakar

Presentation

Pour Lassy, le loisir touristique doit être accessible à tous, sans discrimination et pratiqué solidairement dans des conditions conciliables avec le développement durable. Aussi, son défi entrepreneurial, à travers EcoTours, est de sortir de la simple logique marchande afin de garder un équilibre entre les aspects sociaux environnementaux et économiques du tourisme.

Cette forte conviction trouve son fondement dans sa prise de conscience, très tôt, des opportunités et des méfaits du tourisme dans sa communauté. C’est donc naturellement qu’il s’intéressera au problème et s’orientera vers des études en tourisme sanctionnées par un BTS et un travail de recherche sur l’écotourisme en milieu Saphène.

Ecotours est une initiative inspirée des valeurs du tourisme social et écologique, qui cherche à favoriser l’accessibilité aux loisirs touristiques en toutes saisons à un plus grand nombre de personnes dans des lieux de qualité et, d’autre part, permettre aux communautés d’accueil de bénéficier de retombées réelles de l’activité touristique.

Ecotours organise des écoexpéditions (trekking, randonnée, ornithologie, safaris-photos, promenades en pirogues, observation de la faune, camping, la pêche et botanique entre autres) et accompagne les élèves et étudiants sénégalais qui ont besoin d’être sensibilisés aux enjeux culturels et environnementaux de leur pays.

Valeurs
Réussite, Persévérance, Patience, Volonté
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Cherif BASSE

Cherif BASSE

Secteur Innovation sociétale

Produits cosmétique 

Localité : Dakar

Presentation

Il avait créé avec 5 amis un GIE de distribution de produits cosmétique et alimentaire sur fonds propres. Avant, il était gérant dans une entreprise canadienne de la distribution et a décidé de partir suite au décalage entre les produits mis sur le marché et les attentes des consommateurs sénégalais.

Chérif et ses amis ont commencé leur entreprise avec 14 000 F CFA investis dans du savon qu’ils ont rapidement revendu dans les rues de Dakar. Cela leur a permis de racheter d’autres produits et de développer petit à petit leur patrimoine. Aujourd’hui, ils offrent l’opportunité à environ 70 jeunes commerciaux qu’ils forment et leur permettent de gagner leur vie à travers les commissions qu’ils leur paient.

Dans leur entreprise, il n’y a pas de relations hiérarchiques. Et la clé de leur réussite est livrée par Chérif « il ne faut pas être bon pour commencer, mais il faut commencer pour devenir bon ».

Valeurs
Respect mutuel, Solidarité, Autonomie
Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Safiatou Diattara

Safiatou Diattara

Secteur Art & Eco-Creative

Projet : SADIA CREATION BIJOUX

Localité :SENEGAL

Presentation

Safiétou est connue pour sa passion pour les perles qui date depuis son jeune âge. Déjà, toute petite, elle était attirée par les choses perlées et passait la plus grande partie de son temps à s’amuser à monter ses propres colliers. C’est ainsi qu’au fil des années elle développe ses talents pour les perles et reste animée d’un immense désir de l’extérioriser.
Bien qu’étant diplômée en Informatique de gestion, elle décide toutefois de faire un passage chez “Florence de la Peschardière Création Bijoux”. Ayant beaucoup appris sur les techniques d’enfilages, de fermeture mais aussi ayant capitalisé une certaine expérience dans la vente et l’accueil clientèle, elle prit donc finalement la décision de se consacrer entièrement à cette activité.
Safiétou a lancé son propre atelier-show room « SADIA CREATION BIJOUX ».Il s’agit de la création de bijoux à base de perles et de pierres semi-précieuses africaines, de matières naturelles, de tissus, des pièces en bronze ethnique etc.
Ainsi faisant appel à son inspiration, sa créativité suivie de beaucoup d’heures de travail et de réflexion, la créatrice donne naissance à de magnifiques bijoux. Des bijoux qui peuvent être de style simple, extravagant, classique, fantaisie, ethnique etc. Safiétou est déjà connue dans le milieu de la création. Déjà en 2008, elle fait trois expositions et participe à plusieurs autres événements de la mode de dimension internationale, dont SIRA VISION; “C’EST MOI LA PLUS BELLE” une émission de la chaine télévisée AFRICABLE. Ses bijoux sont disponibles à l’Hôtel MERIDIEN PRESIDENT, à la boutique ARC EN CIEL à Saly-Mbour et à l’Institut de beauté MISS SWANN à Montpellier en France.

Temoignage
« Ma participation au programme Promesse Sénégal m’a permis de bénéficier d’un accompagnement par rapport au développement commercial et à la maximisation de l’impact social de Sadia Création Bijoux. »
Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Sarah C. Diomandé

Sarah C. Diomandé

Secteur Art & Eco Créative

Projet: Naimadolls

Localité : Côte d’Ivoire

Presentation

Entrepreneur dans l’âme, Sara Coulibaly-Diomandé est une jeune chef d’entreprise de nationalité ivoirienne, mariée et mère de deux enfants. Née et grandi en côte d’Ivoire à Khorogo, une ville située au nord du pays plus précisément dans le village Karafigué, elle est un pur produit de l’éducation ivoirienne et de la vision avant-gardiste du peuple ivoirien. En 2004 elle obtient son baccalauréat à IRMA de grand Bassam et s’en va poursuivre ses études supérieures en France. Avec comme premier choix l’architecture, elle décide à mi-parcours de changer d’orientation et de faire un bachelor en Intelligence économique, puis un master en création d’entreprise à l’université de Cergy pontoise.

Dotée d’une grande créativité et d’un esprit visionnaire, Sarah a su très tôt ce qu’elle voulait être. En effet après ses études, elle s’est tout de suite mise à son propre compte en créant en 2009 en France sa première structure nommée My Miry, dans le domaine de la maroquinerie ethnique de luxe. Cette première expérience positive a marqué le début de sa carrière dans l’entrepreneuriat. Propriétaire de Kidsconcept, la première chaine de salon de coiffure spécialisée pour enfants en Côte d’Ivoire, cette entrepreneur née ne s’est pas arretée en si bon chemin. En 2015 elle crée Naimadolls, une entreprise spécialisée dans la confection et la création de jeux éducatifs. Partie d’un constat : les jeux éducatifs occidentaux ne sont pas toujours adaptés à l’environnement culturel et social de nos sociétés et de ce fait ils ne mettent pas en valeur la culture locale, ni les figures marquantes de la société auxquelles ils pourraient s’identifier plus tard. En tant que mère, elle a décidé d’agir et à travers sa structure les enfants peuvent désormais grandir avec une plus grande confiance en eux et apprendre de manière ludique la beauté de leur culture et ses nombreuses richesses. Entreprenante et dynamique elle fait de cette citation de Nietsche sa devise « Il faut vivre dangereusement : c’est la seule façon de vivre un bonheur de grand style, sans commune mesure avec le bonheur léthargique de l’épicier.».

En tant que jeune femme entrepreneur africaine, Sarah pense et croit que l’Afrique est l’avenir du monde. Elle est admirative des fortes individualités dont regorge ce continent. « Nous avons certes passé des moments difficiles, mais je pense que le futur sera glorieux, et j’espère faire partie des batisseurs de ce nouvel eldorado, car je suis de ceux qui pensent qu’au lieu de se plaindre, il faut agir – si nous en avons la possibilité- afin d’apporter une réponse claire aux problèmes que nous avons nous même identifiés ». A l’image de Michelle Obama et du président Paul Kagamé dont elle s’inspire, elle se bat au quotidien pour réaliser sa vision et ainsi être un modèle dans sa communauté.

Remplie d’humilité et passionnée par la petite enfance elle participe régulièrement à des activités bénévoles pour des enfants démunis. En sus de cela, elle contribue discrètement à travers de nombreux dons au bien-être des enfants placés dans des orphelinats, et en aidant également des familles en difficulté.

Temoignage
« Le programme m’a apporté un plus au niveau de mon travail et de mon organisation. J’ai réussi a mettre de l’ordre dans mon travail, afin de me préparer pour la suite de l’aventure. »
Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Label musical 

Localité : Dakar

Presentation

Cheikh est un passionné qui s’est toujours intéressé à la musique et qui faisait de la production amateur. Il a son projet qui porte là-dessus et c’est la raison pour laquelle il a postulé au programme Naatange Art La, pour se parfaire parfaire sur le plan technique et par ailleurs apprendre les notions de la gestion d’entreprise. Par ce projet, il ambitionne également de devenir son propre patron et contribuer à la création d’emplois.

Une fois à Naatange Art La, il atteste avoir acquis plus de professionnalisme. De son passage à NAL, Cheikh nous révèle qu’il a appris de par la qualité des enseignements, aussi à travers les échanges précieux entre bénéficiaires qui l’ont beaucoup inspiré et aidé à améliorer son niveau.

Il souligne qu’il a eu l’opportunité, dans le cadre de la formation, de rencontrer et de travailler avec des personnes qui partageaient la même passion que lui.

En tant que leader et futur entrepreneur, Cheikh ambitionne, après cette formation, de lancer sa propre entreprise de production. 

Temoignage

« Je faisais de la production amateur, mais une fois à Naatange Art La j’ai acquis plus de professionnalisme.»

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Adja Soukeye DIAGNE

Adja Soukeye DIAGNE

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Présentatrice-Djette  

Localité : Dakar

Presentation

Passionnée de musique et férue du Djing, Adja Soukeye est bénéficiaire de la Cohorte #3 de Naatangue Art La (NAL).

Elle se confie sur la qualité des formations du programme et l’impact positif que cela a pu apporter sur ses aptitudes, sa personnalité et ses compétences.

Partie d’un constat, elle a pu voir qu’au Sénégal il est difficile de trouver une présentatrice qui pratique parallèlement du « Djing ». En vertu de la plus-value tirée de NAL, elle ambitionne de révolutionner le domaine et être une « Présentatrice-Djette », un cocktail de talents qui sera inédit au Sénégal.

Responsable de classe de la cohorte « Djing », Adja Soukeye DIAGNE fait preuve aussi d’un leadership féminin exemplaire. Très déterminée, imaginative et créative, elle veut apporter cette touche personnelle, innovatrice au niveau national et pourquoi pas à l’échelle internationale pour, dans un avenir proche, se positionner au niveau mondial.

Temoignage

« Avec Naatange Art La, j’ambitionne de révolutionner le domaine du DJING et devenir une “ Présentatrice-Djette” ».

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Moussa Thiam

Moussa Thiam

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Festival des cultures urbaines de Dagana & école de formation musicale à Dagana

Localité : Dagana

Presentation

Venu de Sanar, Moussa Thiam est étudiant en Métiers des Arts et de la Culture à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.
Il a rejoint Naatangue Art La pour se former et pour performer, afin de pouvoir réaliser deux projets dont il affiche l’ambition de réaliser chez lui.
Un de ses projets consiste à mettre sur pied le Festival des cultures urbaines de Dagana et l’autre concerne la création d’une école de formation musicale. Tous deux concourant à la promotion de l’éducation musicale, mais aussi de l’entrepreneuriat culturel au Sénégal.
Moussa est très méthodique dans ses projets et place la formation au cœur de sa démarche entrepreneuriale. Ainsi, il lance un appel aux jeunes artistes pour leur dire que la musique est un métier de vocation, il faut aimer ce que l’on fait, croire en ses rêves, avoir de la patience, avec cela, ils pourront aller très loin.

Temoignage

« J’ai rejoint Naatangue Art La pour me former, afin de pouvoir réaliser deux projets que j’ambition de réaliser chez moi. »

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Oumar Ousmane DIA

Oumar Ousmane DIA

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Label de production  

Localité : Ziguinchor

Presentation

Étudiant à l’Université Assane Seck de Ziguinchor, Oumar a décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat. Il a participé au programme Naatangue Art La dans le cadre d’un projet dont il nourrit la volonté de développer.

Oumar veut se démarquer, il ne veut plus faire comme les autres, Oumar veut innover. Il compte mettre sur pied un label de production destiné à épauler les jeunes talents dans leurs production et réalisation audiovisuelles, et surtout d’avoir les astuces qu’il faut pour les promouvoir. Avec Naatangue Art La, ses compétences en musique lui permettront d’être indépendant dans la production.

Temoignage

«Aux jeunes, je demande de rejoindre les programmes comme Naatangue Art La, de prendre des initiatives entrepreneuriales et essayer d’impacter positivement leur communauté. »

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Ndèye Guéda LÔ

Ndèye Guéda LÔ

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Initiatives pour le Développement de la culture humaine  

Localité : Dakar

Presentation

Cette mère qui apporte la cure, Mère-cure, c’est le pseudonyme qu’a choisi Ndèye Guéda LO comme nom d’artiste.

Entrepreneure culturelle et co-fondatrice d’un groupe dénommé « Africa Folk Musique », Mère-cure a déjà commencé à initier un programme sous le nom de « Initiatives pour le Développement de la culture humaine ».

Avec des acquis à Naatangue Art La comme la Prise de son, la lecture de partition, le maniement d’instrument de musique, l’audiovisuel, son ambition c’est de concrétiser le programme « Initiatives pour le Développement de la culture humaine ».

Étant une artiste engagée et ayant constaté un certain désordre sur beaucoup d’aspects de la vie, à travers son art, elle s’assigne le sacerdoce de faire évoluer les mentalités.

Sa philosophie, c’est vraiment d’évoluer en groupe parce que, pour elle, c’est le moyen opportun de constituer une bonne synergie d’idées et une meilleure logique d’actions.

Très ambitieuse, ses prétentions transcendent le Sénégal et sa vision pour l’Afrique est que « les africains doivent se libérer, briller et réussir comme dans les grandes puissances ». A travers sa musique, Mère-cure assume ce militantisme qu’elle conçoit comme sa touche pour éveiller et appeler à la prise de conscience des jeunes africains, et par la même occasion imposer sa musique dans le monde. Dans le message qu’elle lance, Mère-cure invite les jeunes africains à se former, à développer l’esprit entrepreneurial car c’est ça l’avenir de l’Afrique.

Temoignage

« Avec Naatangue Art La, mon ambition est de concrétiser le programme “Initiatives pour le Développement de la culture humaine” ».

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Achile Gildas H. S. Djicoune

Achile Gildas H. S. Djicoune

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Rainbow cinematics 

Localité : Dakar

Presentation

Formateur en Informatique au centre de Guédiawaye et spécialisé dans le monitoring de la petite enfance, Achile a rejoint le Programme Naatangue Art La, étant à un niveau débutant dans le Graphisme – design.

Porteur de deux projets dont l’un concerne le domaine de l’audiovisuel pour la création d’une structure dénommée « Rainbow cinematics ». L’autre projet consiste à ouvrir un centre pour les enfants.

En venant à Naatangue Art La, Achile n’avait que des notions en graphisme. Il nous fait la confidence selon laquelle il est venu infographe et il finit par être Designer – graphiste, une façon pour lui de témoigner de l’impact positif que le programme a pu avoir à son égard.

En vertu de son penchant fort pour les enfants, Achile veut former les futurs décideurs de ce pays, car pour lui il n’y a meilleur investissement que de former des enfants. Son message à la jeunesse c’est : « N’attendez pas les gouvernants, faites de l’entrepreneuriat et créez vous les conditions pour devenir indépendants ».

Temoignage

« En venant à Naatangue Art La, je n’avais que des notions en infographie, aujourd’hui, j’ai fini par être Designer – graphiste »

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Yaye Fatou MBOW

Yaye Fatou MBOW

Secteur Art & Eco Créative

Projet : Gayo PUB

Localité : Dakar

Presentation

Femme entreprenante et dévouée, Yaye Fatou Mbow est passionnée de la communication multimédia. Après son passage à Naatangue Art La (NAL), elle nourrit une volonté confirmée de mettre en place une agence de publicité qui portera le nom de « Gayo PUB ».

Ayant fait ses débuts timides dans le domaine de l’audiovisuel, le programme NAL a développé chez elle l’envie et le souhait de concrétiser son projet d’agence. Ce fut juste un rêve auparavant, mais maintenant elle est persuadée de la faisabilité et de la possibilité de bâtir son entreprise.

Partant de là et vu les difficultés réelles concernant l’employabilité des jeunes, elle saisit l’occasion pour les inviter à cesser d’être attentistes. Pour elle, le travail ça ne se trouve pas, ça peut se créer. L’idée c’est donc de créer sa propre entreprise, même si on part de rien. Yaye Fatou Mbow se voit valoriser le métier de communication, mais aussi de positionner le savoir-faire africain dans ce domaine. Telle est sa vision pour l’Afrique.

Temoignage

« Après mon passage à Naatangue Art La, je nourris la volonté de mettre en place une agence de publicité qui portera le nom de “Gayo PUB ”».

Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Dieinabou DIALLO

Dieinabou DIALLO

Secteur Innovation sociétale

Projet : Création d’ écoles d’excellences pour les enfants défavorisées

Localité : Guinée

Presentation

Détentrice d’une Licence en hautes études Comptables et financières à l’Université Chrétienne de l’Afrique de l’Ouest, Dieinabou DIALLO fait présentement un Master en Audit et Contrôle de gestion. Cette brave Guinéenne, écrivaine à ses heures perdues, est la fondatrice de l’Association Bella et Présidente de Bella Sénégal. Après l’obtention de sa Licence, elle a fait 3 mois de stage à FUMOA en tant qu’Assistante comptable et 3 mois à la comptabilité de Wari (Africa Technologies).

Élevée par des parents dévoués au service de leur prochain, elle a toujours nourri le rêve de venir en aide aux populations démunies. C’est pourquoi elle tenait à faire des études en médecine pour se mettre au service de ces derniers. Malheureusement pour des raisons sanitaires, elle n’a pas pu concrétiser son ambition de devenir médecin. Mais en juillet 2018, après avoir suivi une formation en entrepreneuriat, elle décide de lancer l’Association Bella. Bella est une association humanitaire à but non lucratif, créée par des jeunes de différentes nationalités, conscients de l’importance de l’éducation pour une nation et des situations difficiles que vivent certains africains. Animés par le même élan de solidarité, de générosité et de partage, ces jeunes s’engagent à venir en aide aux personnes démunies par tous les moyens qui leurs seront octroyés. L’association fait des activités humanitaires dans les orphelinats, les centres pour enfants malades et handicapés, elle vient en aide aux familles dans le besoin, les enfants de la rue.

Elle envisage de créer des écoles d’excellences où les enfants des populations défavorisées, les enfants de la rue et les orphelins pourront étudier et se trouver une nouvelle famille. L’association est actuellement au Sénégal, en Guinée, en Mauritanie et au Burkina. L’objectif ultime étant de couvrir le monde entier. Au Sénégal, 5 jeunes dynamiques et des volontaires accompagnent Dieinabou dans l’exécution de ce projet ambitieux.

Honnête, créative et ambitieuse, Dieinabou rêve d’une Afrique unie, où les jeunes explorent et exploitent pleinement leur potentiel pour participer à l’émergence de leurs pays respectifs. En vue de développer davantage ses compétences en leadership, en business & entrepreneuriat et rencontrer des jeunes africains venus d’horizons divers, elle a participé à la session 6 en ligne du programme Business & Entrepreneurship. Cette expérience lui a permis de développer des compétences nouvelles et de faire des connaissances qui ont abouti à des accords de partenariat.

Pour galvaniser ses pairs, Dieinabou emprunte la célèbre citation de Ghandi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde ».

Temoignage

« Participer a programme B&E en ligne m’a permis de saisir des opprutunités, d’avoir plus d’expérience et de connaissances en plus des rencontres qui ont abouti à de partenariat. »

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Thierno Souleymane Agne

Thierno Souleymane Agne

Secteur Agrobusiness

Projet : Naatangué

Localité : Sénégal

Presentation

Thierno Souleymane Agne est un jeune sénégalais qui a toujours rêvé de créer sa propre entreprise. Les questions liées au développement durable, à l’environnement, à la nature l’interpellent particulièrement. C’est ainsi que, avide de connaissances, il ne manque jamais l’occasion de participer à des conférences, forum… qui traitent de ces sujets. Sensible au défi de l’autosuffisance alimentaire dont fait face l’Afrique, Souleymane Agne pense pouvoir apporter sa contribution en s’investissant dans l’agrobusiness.

Pour lui, l’Afrique doit, pour se hisser sur le toit du monde, donner ses lettres de noblesse à sa richesse première, qui est sa terre.

Sa conviction l’amène, en 2010, à arrêter ses études de droit pour suivre une formation professionnelle en horticulture.

De là, il développe son projet qui porte le nom édifiant de Naatangué, ce qui couvre toutes les notions d’abondance, de paix, de bonheur. Ce projet lui vaut, en 2012, le prix du concours Entrpreneurship is Great, organisé par l’ambassade de la Grande Bretagne.

Pour Souleymane, la réussite dans le domaine agricole réside beaucoup plus dans l’amour qu’on porte à la terre, plutôt qu’à une fixation sur les revenus qu’on pourrait en tirer.

Le projet: “Naatangué”

Projet à fort impact social, Naatangué propose une méthode innovante, combinant trois activités que sont: l’aviculture (production de fiente pour la culture), l’agriculture et l’apiculture (qui assure la pollinisation des plantes), en vue d’améliorer et intensifier les rendements Agricoles.

Par ailleurs, l’approche devrait permettre, à terme, de sensibiliser les populations contre l’abus des pesticides, d’enrichir naturellement les sols, de consommer des produits sains.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Amine Aoulsou Theophile

Amine Aoulsou Theophile

Secteur Innovation Sociétale

Projet : “Restauration Rapide”

Localité : Sénégal

Presentation

Amine Aoulsou Theophile est un jeune entrepreneur Africain qui a grandi dans un climat où entreprendre relève d’un grand challenge, l’environnement n’étant pas favorable aux affaires. Cependant cette adversité n’a pas tarie pour autant sa soif de créer une entreprise. Ainsi, il entretient cette envie, jusqu’au jour où lui vint l’idée de la concrétiser par la création d’une chaine de restauration.

En effet, il se passionne depuis toujours pour le secteur de la restauration, de l’agroalimentaire, de l’agro-business, en somme, de l’alimentation de façon générale.

Pour lui entreprendre est non seulement une expérience extraordinaire, mais aussi une façon de communiquer sa vision du monde aux autres; une manière plus participative de faire grandir l’humanité vers plus d’indépendance et de sécurité, dans tous les domaines de la vie.

Inscrit en droit des Affaires à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Cheikh Anta Diop, il n’a qu’une passion: devenir un homme d’affaires utile à l’humanité.

Le projet: “Restauration Rapide”

Son projet consiste à créer une chaine de restauration rapide basée sur la cuisine africaine. Lui et ses amis ont pour ambitions de révolutionner le secteur de la restauration rapide en apportant un menu nouveau dans l’assiette des clients de plus en plus exigeants.

Pour cela l’accent sera mis sur deux choses: la qualité du service et la variété des menus.

Il s’agira de servir aux clients une cuisine africaine rapide et nourrissante. À l’instar des hamburgers, salade et autres menus commun des fastfoods classiques, ils pensent que certaines spécialités culinaires africaines peuvent répondre avec brio aux besoins de leurs clients.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Pape Ousmane NDIAYE

Pape Ousmane NDIAYE

Secteur Agrobusiness

Projet : FRUITECH

Localité : Sénégal

Presentation

Pape Ousmane NDIAYE est un jeune leader et entrepreneur qui rêve de devenir un jour, un grand de ce monde. Passionné d’informatique depuis son plus jeune âge, Papouz, comme il est communément appelé, est aussi amateur de football, d’écriture et d’art.
Après son baccalauréat, il souhaite passer les tests en France pour devenir footballeur professionnel, mais se heurte au refus de ses parents.
C’est ainsi, qu’il s’inscrit en Sociologie, une discipline qui l’enchantera tant.
Il s’intéresse également à l’entrepreneuriat. Son projet «Fruitech» lui a valu de remporter en Juin 2013 le concours Challenge Innovation Agrobusiness de SASACID en collaboration avec la Direction des Projets, de l’Insertion et de l’Innovation de l’UGB.

FRUITECH vise à valoriser et à promouvoir les produits agricoles tels que la cerise, l’anacarde et le Ditakh (Détarium Senegalenses).
Les résultats attendus à l’exécution du projet sont la mise en place réseau fiable pour la commercialisation, afin de mieux répondre aux exigences des produits biologiques, l’accroissement des revenus des producteurs, ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie.

Temoignage

« J’ai rejoins l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Hussein Dembel Sow

Hussein Dembel Sow

Secteur Innovation sociétale

Projet : Footal ma

Localité : Dakar

Presentation

Hussein Dembel Sow est un jeune entrepreneur sénégalais né à Dakar en 1988. Après un cycle scolaire normal, il obtient son baccalauréat en 2006 avant de poursuivre un cursus en animation 3d.
Il avait toujours pensé qu’il fallait sortir des illustres écoles pour être entrepreneur. Cependant, il entrevoit une toute autre réalité en découvrant l’histoire de vie du créateur de Virgin Group, Sir Richard Branson, brillant homme d’affaires britannique qui n’avait pas fait d’études poussées. 

Dès lors il se dit: pourquoi pas moi?

Conscient des difficultés que rencontre la majeure partie des sénégalais pour laver leur linge, Dembel Hussein Sow monte un projet en passe de devenir la solution pour les ménages: “Footal ma”.

Le projet: “Footal ma”

“Footal ma” est un système de pressing low-cost qui s’adressera principalement aux étudiants et aux travailleurs dans un premier temps puis à toutes les classes sociales dans le long terme.
Entre modernité et accessibilité, il a pour ambition de faire de cette tâche un geste simple, rapide et abordable pour la population.
Il veut à travers “Footal ma” impacter la société en améliorant la vie du consommateur et en créant des emplois, en commençant par le bas de la pyramide.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Mariètou Sall

Mariètou Sall

Secteur Agrobusiness

Projet : Riz2ARC

Localité : Richard-Toll

Presentation

Mariétou Sall est la fille d’un cultivateur chevronné, mais avant tout un enseignant hors pair de l’époque postcoloniale.
Elle est diplômée en licence en génie informatique à l’université de Thiès. Pourtant, ses camarades et professeurs du secondaire l’auraient plutôt prédestinée à une brillante carrière de Femme de lettres. En effet, à l’âge de 13 ans, elle fut lauréate du concours de poésie pour la journée mondiale de l’environnement du 05 Juin 1999.

Originaire de la vallée du fleuve du Sénégal, c’est naturellement que Marietou choisit de mettre à profit ses compétences et sa passion pour les Tics, afin d’apporter des solutions aux problèmes des agriculteurs. Ainsi, née l’idée de projet Riz2ARC, Riz Avant et Après Récolte Consulting.
Grâce à son esprit de compétition et aux caractères innovants et pertinents de son projet, Mariétou est lauréate du concours d’entreprenariat numérique féminin (CENFEM 2013).
Avec ce projet, elle a bénéficié d’une incubation gratuite de 3 mois dans le cadre de Tagg-at-Ventures «ICT4Development».
Son mot d’ordre: “Visons loin, commençons petit”

La société Riz2ARC, sise à Richard-Toll, a pour objectif général de faciliter le travail des agriculteurs, de la culture à la récolte du riz.
La structure fournit des services de consultance en techniques agricoles, de la main d’œuvre, des services informatiques et logistiques avec un temps record et à moindre coût.
Riz2ARC est une équipe expérimentée et qualifiée de cultivateurs, d’ingénieurs agronomes et d’informaticiens.
Nouvelle vision de l’agriculture, Riz2ARC est le premier service de proximité par et pour les cultivateurs.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

H. G. Andriarimanatsara

H. G. Andriarimanatsara

Secteur Art & Eco- Creative

Projet : Entreprise Artisanal de Lapidairerie

Localité : Madagascar

Presentation

Très ambitieuse, l’initiative de Gabriel est de participer à l’organisation de la filière pierre précieuse et d’améliorer les conditions et le cadre de vie des ménages malgaches. Grâce à son entreprise, il collabore directement avec les exploitants ruraux et leur assure un revenu stable et équitable. Dans l’avenir, il souhaite s’ouvrir et satisfaire le marché international tout en gardant la qualité de ses produits, avec un prix basé sur un accord gagnant-gagnant avec les parties prenantes.

Gabriel’s ambitious initiative aims to improve the conditions and quality of life of Malagasy households employed in the gemstone industry. Through his company, he works directly with rural people involved in gemstone production to provide them with a stable and fair income. In the future, he wants to connect his business to the international market, while maintaining the quality of his products and a win-win system that benefits stakeholders.

Temoignage
« J’ai rejoins l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires dans le cadre de la commercialisation de nos produits. »
Marie Ka

Marie Ka

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Cheikh Seye

Cheikh Seye

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Art & Eco...

Angelique L. AKOTONOU

Angelique L. AKOTONOU

Secteur Agrobusiness

Formation en ligne S#11

Localité : Burkina Faso

Presentation

Originaire du Burkina Faso, Kelgysida Anissa Stéphanie KABORE est la benjamine d’une famille de 4 enfants. Passionnée par l’agriculture et la nature, c’est dès le bas âge qu’elle se découvre cette passion en allant régulièrement à la campagne avec son père qui l’incitait également à participer aux petits travaux agricoles de la maison. Jeune femme de 25 ans déterminée et ambitieuse, Anissa vise l’excellence dans tout ce qu’elle entreprend et ne se laisse pas facilement décourager par les épreuves. Elle a en effet appris d’une expérience vécue plus tôt dans son parcours scolaire, qu’un échec peut être une source de motivation qui pousse à fournir deux fois plus d’efforts. C’est ainsi qu’elle réussit avec fierté son examen de baccalauréat avec une mention bien et obtient une bourse d’étude pour rejoindre l’Institut International d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) de Ouagadougou. « La patience est un chemin d’or », cette citation décrit bien son état d’esprit, car grâce à un travail minutieux et armée de patience et de persévérance, elle a décroché brillamment son diplôme d’ingénieur en Génie Civil et Hydrauliques Option Eau Agricoles à 2iE.

Avec à son actif plusieurs expériences dans le milieu professionnel, Anissa a pu grâce à ces stages effectués dans diverses structures, lier la théorie à la pratique et apprendre d’avantage sur son métier. Elle nourrit une grande soif d’ apprendre afin de trouver de réelles solutions pour changer les conditions de vies des populations et surtout des femmes de sa communauté, à travers son projet de création d’une Ferme Intégrée Agriculture Aquaculture à Warmini. Par le biais de son projet, elle compte lutter contre la faim et contribuer activement à l’épanouissement des femmes par des activités génératrices de revenus qui leur permettront d’être autonomes financièrement et d’oser entreprendre.

Dotée d’une grande humilité, généreuse et courtoise, Anissa est aussi active dans le milieu associatif ou elle participe aux activités de plusieurs associations dont le PNJ/ODD, une plateforme nationale des jeunes pour les objectifs du développement durable. Croyante et très pieuse, sa foi en Dieu lui donne la force et le courage de surmonter les défis qu’elle rencontre. Elle est également membre des associations présentes au sein de son église et de l’ASMA( Au Secours de Mon Arbre), une association qui œuvre dans la protection de l’environnement.

Entreprenante et dynamique, Anissa rêve d’une Afrique où les populations vivent dans de meilleures conditions et riche de par le dynamisme de cette jeunesse consciente de l’importance de l’agriculture dans l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et le développement économique du continent. Certes il n’est pas facile d’entreprendre, mais sa volonté de voir naître un changement qui bénéficiera à toute une communauté est sa source de motivation. Elle ambitionne être un modèle pour les siens et montrer le chemin pour qu’ensemble, les personnes participent à la construction d’une Afrique meilleure, d’un Burkina Faso prospère à travers l’entrepreneuriat. Anissa conseille aux jeunes qui viennent de se lancer dans l’entrepreneuriat « de persévérer pour faire face aux difficultés et ne pas raccrocher ou abandonner, mais plutôt s’armer de courage et travailler dur pour atteindre ses objectifs et apporter quelque chose à son entourage »

Temoignage

« Le programme YALI Dakar m’a été bénéfique sur plusieurs plans. On apprend des choses nouvelles qui viennent répondre à des questions que l’on se pose et dont les réponses sont nécessaires pour évoluer dans notre projet, afin de passer de l’étape d’idée de projet au projet proprement dit. Plus qu’un programme, au sortir du YALI nous formons une famille avec la création d’un réseau et des liens qui nous permettent de rester en contact, car en tant que jeunes entrepreneurs leaders, nous serons amenés à nous revoir. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Brice TCHUENTE

Brice TCHUENTE

Secteur Agrobusiness

Projet : Energie for all

Localité : Cameroun

Presentation

Hermann DJOKO est un jeune camerounais passionné d’Agriculture en général et de l’industrie piscicole en particulier. Né dans une famille d’agriculteurs, il a grandi au milieu d’une ferme avicole et des grandes plantations que possédait son père. D’où lui vient cette passion.

Ingénieur des sciences halieutiques, il a également suivi un master en développement des projets online et des certifications en management.

Après un stage de perfectionnement de 6 mois au Nigéria, il décroche le poste de Directeur Technique et Commercial dans une entreprise agroalimentaire au Cameroun. Parallèlement à ses fonctions, il s’active dans divers projets personnels, dont la vente d’aquarium et de poissons de table. Soucieux de la préservation de l’environnement, il recycle les déchets de la sa production pour en faire du biogaz, par le principe de la bio-fermentation (dans un bio-digesteur). Lequel gaz est utilisé en expérimentation pour le chauffage. Ainsi naquit son idée de projet ” Energie for all”

” Energie for all” consiste d’une part en la production et la transformation du silure et tilapia en filet de poisson conditionné sous vide, et sa distribution. Ceci permet de répondre à la demande en protéine halieutique devenue grandissante. D’autre part, le projet vise la production de biogaz au travers des déchets générés par la production et la transformation du poisson. Ce biogaz devrait être utilisé dans l’industrie comme source énergétique pour les cuissons. Cette dimension du biogaz est respectueuse de l’environnement.

Son équipe compte actuellement 3 membres spécialisés dans la production halieutique, dans les techniques de transformation et la production de biogaz.

Par ailleurs Hermann est interpelé par la cause des enfants déshérités. Dans le cadre d’une association, il contribue à l’insertion et à l’autonomisation des enfants d’un Daara au Sénégal, en leur apprenant des techniques de production de potager hors sol.

Hermann est motivé par le besoin d’impacter positivement sa communauté. Comme tout entrepreneur et acteur de changement, il fait face à de nombreux défis. Pour aller de l’avant, il demande à ses camarades de garder le cap et de s’inspirer des sages paroles de Gandhi : « C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire. »

Temoignage

« Avant le programme, le business model de mon projet n’était pas établi. Pendant le programme, avec les conseils et apports des facilitateurs, j’ai fini mon business plan et détiens désormais un projet bien monté. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Sokhna Rokhaya GAYE

Sokhna Rokhaya GAYE

Secteur Agrobusiness

Projet : Seven

Localité : Dakar

Presentation

Sokhna Rokhaya Gaye est titulaire d’un Master II en sociologie de la famille, de la femme et de l’environnement africain à l’université Gaston Berger de Saint Louis.

Elle est consultante, avec 7 ans d’expérience dans la recherche, le développement, le genre et l’agriculture. Femme engagée, elle lutte pour un développement juste, équitable et durable où les femmes et les jeunes ne sont pas exclus de la société, ont accès aux ressources et peuvent exprimer leur potentialité.

Elle est aussi Représentante au Sénégal de la plateforme internationale de jeunes dans le développement agricole, YPARD, (Young Professionals in Agricultural Development) et Manager de la composante Jeune dans l’agribusiness avec l’Africa Agribusiness Incubators Network.

Sokhna s’est très tôt imprégnée des réalités socio-économiques des zones rurales sénégalaises à forte potentialité agricole. Cette imprégnation a réveillé en elle ses passions d’enfance : Vivre avec le naturel pour un parfait équilibre.

Et pour vivre sa passion, Sokhna s’est lancée dans l’entreprenariat, afin d’apporter des solutions socio-économiques pour le mieux-être et le mieux paraître, grâce aux ressources agricoles africaines. Sa structure, SEVEN, qu’elle a créée depuis 3 ans maintenant, s’est spécialisée dans la création de cosmétiques, d’épices et de tisanes naturelles qu’elle commercialise sous la marque JIGËN.

Fervente défenseuse des ressources naturelles africaines, elle croit fortement à leur valorisation pour endiguer des fléaux tels que l’appauvrissements des ruraux, l’émigration clandestine, le chômage, entre autres. Elle a ainsi su créer son réseau pour permettre une autonomisation de ses collaboratrices.

Sokhna est bénéficiaire de la deuxième session du programme Business & Entrepreneurship du YALI RLC de Dakar.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Inoussa Baguian

Inoussa Baguian

Secteur Communication

Projet : Droitlibre.tv

Localité : Burkina Faso

Presentation

Inoussa a créé droitlibre.tv pour promouvoir les droits de l’homme et la bonne gouvernance. Entre autres, son reportage sur le coton OGM a obligé l’Etat Burkinabé à circonscrire ses méthodes d’imposition, celui sur le chômage a donné lieu à une vaste campagne pour l’emploi, d’où le programme 100 milles emplois au Burkina. Inoussa travaille à étendre sa zone de couverture et à lancer une caravane de la liberté d’expression toujours sous le crédo : un sujet, un film, un débat, un invité !

Inoussa created droitlibre.tv to promote human rights and good governance in his country. His achievements include a report on GMO cotton which prompted the Government of Burkina Faso to amend its taxation methods, and sparked a campaign for employment that led to a program creating 100,000 jobs. Inoussa is working to expand his activities to include a flexible approach that highlights a subject, a film, a debate, or a guest to encourage freedom of expression and dialogue.

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Alphonse Shilo

Alphonse Shilo

Secteur Agro-Alimentaire

Projet: Production/Transformation de produits locaux (cométiques et sanitaires)

Localité : Burkina Faso

Presentation

Après ses études supérieures dans de prestigieuses universités du Burkina Faso (Université de Ouaga II et IBAM) où il a obtenu respectivement son Brevet de Technicien Supérieur d’État (BTS) en Finance Comptabilité, sa licence en économie et sa Maîtrise en Sciences Économiques et de Gestion, Alphonse Shilo LIRE a travaillé au sein de l’Association Wend-Kouni pour le Développement de l’Afrique, en qualité de chargé de renforcement des capacités. A ce titre, il était chargé de la formation, de l’appui et conseil des coopératives, groupements et organisations paysannes.

Ce jeune burkinabé qui a passé les dix premières années de sa vie en Côte d’Ivoire, qu’il décrit comme « Pays de l’hospitalité », a par la suite occupé les postes de comptable et d’auditeur junior dans un cabinet d’expertise comptable, avant d’embrasser une carrière dans le management des projets à l’ONG Green Cross Burkina Faso (la Croix Verte) où il était gestionnaire de projet.

Depuis mars 2016, il travaille pour son compte comme consultant agréé par la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF). En sa qualité de consultant indépendant, il assiste et accompagne les institutions publiques et privées dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs projets ainsi qu’à la tenue de leur comptabilité. Capitalisant 8 années d’expériences professionnelles, Il est spécialisé dans la gestion financière et comptable, la gestion des programmes/projets, ainsi que les études, le conseil et la formation.

Sa passion pour la promotion du respect de l’environnement l’a poussé à mettre en place un projet de production/transformation de produits cosmétiques et sanitaires purs, à base de beurre de karité et d’autres huiles d’arbres locaux ayant des vertus thérapeutiques et/ou prophylactiques (Nimier, dattier du désert, etc.). Ce projet consiste en effet à mettre en place une unité de production et de transformation des ressources naturelles en produits cosmétiques et sanitaires (pommades de beauté et baumes de massage à base de beurre de karité, parfums anti-moustiques, etc.).

Alphonse vise l’excellence dans tous les domaines qui l’intéressent et il décrit sa motivation dans la vie en ces termes : « ce qui me motive c’est le défi de montrer au monde qu’on peut vivre autrement, bien et heureux sur la terre sans compromettre le bonheur et la joie d’autrui; et ce, dans le but d’un changement de mentalités ». Ainsi, il est déterminé à aider et mettre ses compétences au service de sa communauté, c’est pourquoi il s’investit depuis le lycée dans plusieurs mouvements de promotion de la justice, de la sécurité alimentaire, nutritionnelle et monétaire.

Toujours guidé par cette passion et rage pour la justice et l’équité pour tous, il a mis en place, en collaboration avec des amis, une association dénommée ”teel yaoba” (qui signifie ”soutien aux générations futures” en langue locale) et qui intervient dans les domaines de l’hygiène, eau et assainissement, sécurité alimentaire et nutritionnelle, la migration, ainsi que l’éducation pour tous.

Alphonse a participé au programme Business and Entrepreneurship de la session 4 en ligne du CRL YALI Dakar dans l’optique d’agrandir son réseau et renforcer ses capacités. Sa participation au YALI lui a permis entre autres de renforcer ses compétences en gestion, de développer son leadership et d’élargir son carnet d’adresse.

La citation préférée de Alphonse est la suivante : « Tout champion a déjà été une grande déception » T. Harv EKER

Temoignage

« A ce jour, ma participation au programme m’a permis d’atteindre mon objectif de renforcement de capacités et de caresser mon rêve d’accroitre mon réseau. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Demba Diallo

Demba Diallo

Secteur Agrobusiness (Saveurs de Pelew)

Projet : Production des céréales locales

Localité : Thiès

Cohorte : Synapse 2015

Presentation

Voulant participer à l’autosuffisance alimentaire de son pays, Demba Diallo, passionné de l’agriculture, a très tôt compris qu’il lui fallait entreprendre dans ce secteur.

Après des études secondaires qui seront sanctionnées par un brevet de fin d’études moyen au CEM Serigne Bassirou Mbacké de Thiès, il décide de se lancer dans le domaine de la production maraichère.

Ainsi, il créa les Saveurs de PELEW qui a pour vocation de produire plusieurs variétés de légumes à savoir la tomate, l’oignon, l’aubergine et le persil. Il exploite en ce moment 2 hectares dans son site à PELEW, situé dans la périphérie de Thiès. En plus de cela il transforme le piment avec ses différentes variétés sous forme de confiture.

Avec son entreprise Demba compte participer activement au développement de la filière maraichère au Sénégal.

Il demeure convaincu que l’agrobusiness reste un secteur avec des potentialités dans lequel les jeunes doivent s’investir pour créer de la valeur ajoutée et impacter positivement le développement de leurs communautés.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Serigne Ndiaye

Serigne Ndiaye

Secteur Agrobusiness

Projet : Lamp Fall Aviculture (production Avicole)

Localité : Thiès

Cohorte : Synapse 2015

Presentation

Son rêve est de développer la plus grande ferme avicole du Sénégal, afin de ravitailler les populations en produits avicoles de qualité.
Serigne Ndiaye est un jeune thiéssois, né dans le quartier populaire de Madina Fall. Il fréquenta le lycée Amary Ndack Seck où il a obtenu son bac avant d’aller à l’ITECOM pour y faire une licence professionnelle en gestion des entreprises.
Riche de ce background, Serigne décida de ne pas aller à la recherche d’un emploi, mais plutôt d’en créer dans le domaine qui le passionne tant: l’aviculture. C’est ainsi qu’il lança sa ferme Lamp Fall Aviculture à Notto Diobass (Thiès) avec une exploitation de production maraichère.

Pour lui, 3 éléments essentiels guident ses pas de tout les jours : la confiance en soi, le savoir faire et le savoir être. Des aptitudes qu’il a développé grâce au programme Challenge.
Il ambitionne, à travers sa ferme avicole de contribuer au développement, de donner plus d’emplois à des jeunes et enfin de pouvoir venir en aide à sa communauté.

Serigne n’a qu’une seule devise, celui de toujours avoir confiance en soi et de se dire que c’est possible.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Rokhaya TRAORÉ

Rokhaya TRAORÉ

Secteur Agrobusiness

Projet :Patishop (Transformation des céréales locales)

Localité : Thiès

Cohorte : Synapse 2015

Presentation

Mariée et mère de deux enfants, Rokhaya habite dans le quartier de Diamaguène à Thiès. Elle a fait des études secondaires jusqu’en terminale, avant de se lancer dans la transformation des céréales locales.

Elle a acquis une excellente connaissance des céréales locales grâce aux différents voyages qu’elle effectuait entre Thiès & Kolda, où vivait sa famille. 

Cette excellente maitrise des céréales locales et de leurs valeurs nutritives la poussa à lancer Patishop. Rokhaya a une vision intéressante sur la valorisation des céréales locales au Sénégal. Elle a très tôt compris que pour mieux impacter notre économie il nous faut valoriser nos produits locaux.

Partant du constat que tous les mets proposés par les services traiteurs n’utilisaient pas les produits à base de céréales locales, elle décida de renverser la tendance et de valoriser les ressources du terroir en les utilisant dans la préparation de ses différents produits.

C’est ainsi que son entreprise Patishop propose des mets à base de céréales locales.

Rokhaya croit fortement à la possibilité que les jeunes peuvent s’en sortir en s’investissant dans l’agrobusiness! C’est pour elle, l’une des meilleures voies de contribuer au développement national.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Rokhaya Gaye

Rokhaya Gaye

Secteur Agrobusiness

Projet : Agro-Dev

Cohorte : Synapse

Localité : Dakar

Presentation

« Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites »

Cette assertion pleine de sens nous fait redécouvrir l’entrepreneuriat à travers le regard brillant d’espoir de Rokhaya Gaye. Cette jeune dakaroise et fondatrice d’AgroDev est assureur de formation, ce qui lui donne la légitimité d’être chef d’agence dans une compagnie d’assurance de la place. Un jour, en regardant une émission télévisée sur l’agriculture, Rokhaya a vu le train de sa vie changer de direction.

« En voyant ces femmes pleurer parce que leurs récoltes étaient détruites et qu’elles n’avaient aucun autre moyen pour sauver le fruit de leur labeur fut pour moi un argument plus que suffisant pour entreprendre. »

Dans cette nécessité d’action, elle met en place en 2014 une structure dénommée AgroDev, qui consiste en la création d’une unité de transformation des produits locaux en jus de fruits, sirop, confitures, conserves de légume et de leur e-commercialisation à travers un site internet et les réseaux sociaux.

En 2015, lors du forum Mondial de la Langue Française qui s’était tenu en Belgique à Liège, Rokhaya a eu l’opportunité de présenter son projet qui était encore en phase initiale. A la sortie de cette expérience, ses ambitions deviennent encore plus grandes, elle veut arriver à pouvoir racheter en amont toutes les récoltes de ces femmes en zones rurales même avant les semences.

Aujourd’hui elle commence son activité à petite échelle, mais avec une grande vision qui est à moyen terme de donner des formations gratuites aux femmes se trouvant dans les maisons de correction, afin de leur apprendre les techniques de transformation pour qu’à leur sortie, elles puissent réussir leur insertion sociale et économique. Rokhaya a tout d’une Self Made Women, son engagement et sa passion se font sentir juste à l’entendre parler de ses ambitions pour le Sénégal.

Elle s’inspire de la pensée de Martin Luther King qui dit : « Faites vos premiers pas avec foi. Vous n’avez pas besoin de voir tout l’escalier, montez seulement sur la première marche. »

Temoignage

«Le fait de voir ces femmes pleurer parce que leurs récoltes étaient détruites et qu’elles n’avaient aucun autre moyen pour sauver le fruit de leur labeur fut pour moi un argument plus que suffisant pour entreprendre. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

C. Talibouya DIÉMÉ

C. Talibouya DIÉMÉ

Secteur Agrobusiness

Projet : Production de sirops et confitures des fruits et légumes

Localité : Dakar

Cohorte : Synapse 2016

Presentation

Une chose est certaine pour Talibouya, «Rien ne se crée, rien ne se jette, tout se transforme», pour ce faire il a donc choisi d’investir dans la transformation des fruits et légumes pour en faire des produits finis de qualité.

Bouya comme l’appellent ses proches semble tout de même avoir très tôt su quel chemin prendre, il est en effet titulaire d’un BAC S5 en science et technologie du produit agroalimentaire et d’un DUT en science agronomique option Agro écologie à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Pour parfaire ses compétences, il fait une licence professionnelle agro-ressources végétales et entrepreneuriat qui lui permet de mieux appréhender l’entrepreneuriat appliqué à son domaine d’expertise.

Vouloir valoriser la production locale, créer de la valeur et des emplois, sont les trois raisons qui ont poussé Bouya, depuis 2014, à entreprendre de la transformation de fruits et légumes en sirop et/ou confiture.

«Au départ je produisais pour ma propre consommation, mais voyant le succès que cela engendrait, j’ai vite compris que transformer les produits locaux, valoriser nos ressources et apprendre à mes concitoyens à le faire, étaient mon sacerdoce.»

Depuis une année, notre spécialiste de la transformation est en exercice, ce qui lui permet au-delà de ses connaissances techniques, de connaître la saisonnalité des produits ainsi que des ventes.

Croire au potentiel du Sénégal, en ces ressources et ses hommes sont les choses qui motivent Bouya à investir dans le secteur de la transformation, le défis pour Talibouya à ce stade de son projet c’est de s’ouvrir au reste monde et d’en faire son marché.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Coura Seck

Coura Seck

Secteur Transformation & Commercialisation

Cohorte : Synapse 2016

Localité : Dakar

Presentation

Un plaisir de vous faire découvrir le profil d’une jeune femme, ambitieuse et entreprenante…

Elle répond du nom de Coura Seck, elle a 22 ans et est diplômée de licence en agro-alimentaire. Sur les pas de son père, Coura a décidé d’entreprendre dans le secteur de la transformation des produits agricoles.

Une décision qui émane, d’abord, de sa volonté d’apporter une solution pour les agriculteurs qui font face, chaque année, à des pertes considérables mais encore de son devoir citoyen de créer des emplois et de la valeur. En intégrant le Programme Challenge 2016, Coura espère y acquérir une vision plus innovante de l’entrepreneuriat, celle de bien concrétiser son projet de social business et de donner du sens à son futur profit.

Une chose est sûre pour Coura … « La réussite n’est pas un rêve encore moins une illusion, c’est une réalité, il faut juste persévérer. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Ousmane Tine

Ousmane Tine

Secteur Transformation et Commercialisation

Projet : Resto Makaan-mii

Localité : Dakar

Cohorte: Rencjes

Presentation

On ne naît pas leader mais on le devient, Ousmane Tine l’a compris et a su réveiller le leader potentiel qui sommeillait en lui. Au début, il ne croyait pas en ses rêves de devenir un entrepreneur, mais depuis qu’il a pris conscience de ses capacités grâce aux formations, il a su transformer ses idées par des actes concrets. Son projet porte sur la commercialisation des denrées alimentaires et consiste à faire de la restauration collective en zone urbaine.

Avec l’ambition de lutter contre la faim et la sous-alimentation, Ousmane propose divers plats riches en vitamine à ses clients. A côté de cette activité, Ousmane transforme parallèlement des fruits en jus locaux où différents parfums sont produits pour renforcer la qualité nutritionnelle des clients. Ceux ci lui permettent de générer des revenus et d’engager une main d’œuvre qualifiée.

Dans la perspective, de créer des emplois, il a recruté son binôme qui lui tient sa comptabilité. Ce dernier en effet était son accompagnateur en finance lors de la phase intensive de planification d’affaire du programme.

Pour montrer sa différence avec les concurrents du secteur, Ousmane utilise ses expériences acquises sur le plan entrepreneurial et agro-alimentaire. Ce qui lui permet de toujours innover dans ses menus et d’être rigoureux en ce qui concerne l’hygiène, la qualité et la sécurité alimentaire.

Pour Ousmane Tine, l’échec ne fait pas partie de son vocabulaire, il est prêt à tout pour percer dans ce milieu. « Je tiens énormément à la réussite de ce projet qui fait partie de mes plus grands rêves. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour trouver le succès et je suis prêt à relever tous les défis qu’il présentera. »

Il compte plus tard participer au développement du pays et être un model pour les générations à venir avec qui il partagera ses difficultés et ses succès.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Pape Mallo Samb

Pape Mallo Samb

Secteur Transformation et Commercialisation

Projet : Agro-alimentaire

Localité : Dakar

Cohorte : Rencjes

Presentation

La zone de Casamance regorge d’énormes potentialités sur le plan agricole. Chaque année, des tonnes de fruits pourrissent, ce qui impacte beaucoup sur l’économie. Une raison suffisante pour que Mallo Samb, natif de la région, se lance dans la carrière d’entrepreneur pour mettre un terme à ce problème. Il a décidé d’initier un projet de transformation et de commercialisation des fruits afin de valoriser les ressources locales de la zone. Son ambition est d’arriver à augmenter les revenus des ménages et de réduire de manière significative la pauvreté. « Le manque d’exploitation des fruits de ma localité m’a poussé à devenir un entrepreneur pour favoriser le développement de ce secteur et accroître les richesses de mon terroir. »

Diplômé d’un brevet d’étude professionnel en agro-alimentaire au CSFP/IAA, Mallo Samb a toutes les qualités requises pour réussir dans ce domaine. En pus des formations en compétence de vie et en entreprenariat effectuées, il a acquis plus de connaissances nécessaires pour être un bon entrepreneur. Sur le plan marketing, il a désormais une meilleure maîtrise de sa communication avec ses clients et parvient à les fidéliser. Aujourd’hui ses revenus ont augmenté et il arrive à écouler ses produits.

Mallo intervient également dans le domaine de la restauration rapide. L’idée ici est de faire gagner du temps aux clients en leur permettant de se faire livrer rapidement à domicile ou au bureau des plats commandés à moindre coût. Pour lui, cette deuxième partie de son projet représente un réel défi à relever au vu de l’absence de local, du manque de matériels qui lui font encore défaut. Mais cette situation ne l’empêche pas d’aller jusqu’au bout de ses rêves. « J’autofinance seul ce projet et j’ai confiance qu’il aura l’effet escompté. »

Déterminé à réussir ces deux projets, Mallo compte se hisser avec brio dans le cercle des grands leaders comme Babacar Ngom de la Sédima, Youssou Ndour du Groupe Futurs Médias qui font aujourd’hui sa fierté. « Ces leaders ont pris d’énormes risques dans leur carrière professionnelle et ont su agir au moment opportun. Chaque jour, je m’inspire de leur succès et des défis qu’ils ont eu à surmonter. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Khady Sogue

Khady Sogue

Secteur Production et Commercialisation

Projet : Jiggen Sa Waar Ma

Localité : Saint Louis

Cohorte : CIH

Presentation

Pour Khady Sogue, l’agriculture n’est pas seulement un métier, mais une véritable passion. Après avoir reçu une formation au niveau du CIH pour mieux se professionnaliser, le programme est venu soutenir ses ambitions et ses initiatives dans le secteur de l’agro-business.

L’acquisition de ses connaissances lui ont permis d’initier un projet dans le maraîchage bio avec l’objectif de satisfaire la demande en légumes dans les zones urbaines.

Pour Khady, investir dans ce créneau est un moyen de lutter pour l’autosuffisance alimentaire, de participer à la réduction du taux de chômage et à l’amélioration du menu quotidien des ménages avec une alimentation riche en vitamine.

Elle compte implanter son projet dans le village de Khelcom Diop où l’accès à la terre est facile avec des sols fertiles. Elle va aménager sur une surface de 2 hectares où elle produira de la tomate, du gombo, de la patate douce entre autres légumes.

Durant les formations en marketing, Khady a acquis plus d’expériences et de connaissances sur son marché. Elle a pu être en contact avec des clients avec qui elle a noué des relations pour les approvisionner plus tard. Elle a également trouvé des informations par rapport au prix et à la qualité des produits qui sont sur le terrain, dans le but de contourner les défis de la concurrence.

Réussir un tel projet constitue pour Khady un grand défi auquel elle se dit prête à relever. Confiante et sereine, elle se voit déjà en position de leader et envisage de partager un jour son expérience avec d’autres jeunes de sa communauté.

Elle invite ainsi ses pairs à croire en l’agriculture et à investir dans ce secteur qui regorge de richesses et d’opportunités. « Il ne faut pas sous estimer ce métier et si les jeunes sont conscients de la potentialité de notre région, ils pourront trouver rapidement du travail et être indépendant. Je pense que s’ils investissent une petite somme, ils produiront de grandes richesses. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Pape Mor Mbaye

Pape Mor Mbaye

Secteur Production & Commercialisation

Projet: Never Be Last

Cohorte : Kajoor Jankeen

Localité : Thiès

Presentation

Pape Mor a toujours été un enfant curieux qui adore le travail manuel. Dès son plus jeune âge, il exerçait ses petites mains dans le bricolage (réparation de téléphone mobile, télévision, antenne etc.) et aidait parallèlement ses parents dans les travaux champêtres.

Son village natal, Thiokhol, regorge de fortes potentialités économiques où l’agriculture, l’élevage et le commerce sont les activités dominantes.

Ayant pris conscience de cette richesse, en plus de son amour de la terre et du bétail, il s’engagea très vite dans ce secteur. Pape Mor effectua ainsi plusieurs recherches, en vu de mieux maîtriser son domaine, de se forger une carrière prometteuse et d’être à l’image de Baba Diaw un grand agriculteur et éleveur de la région.

Il définit alors ses objectifs, ses ambitions et se sent prêt à affronter tous les défis, mais également profiter de toutes les opportunités qui se présentent à lui.

C’est dans cette dynamique, qu’il saisit plus tard le programme Challenge par l’intermédiaire de la fédération kajoor Jankeen, un partenaire du programme. Ayant été informé des objectifs, il décide alors d’y participer, car selon lui, ce programme est en mesure de l’aider à mûrir d’avantage son idée de projet.

Il y suivit les formations en compétence de vie et en entreprenariat où il apprit beaucoup de leçons à savoir: la gestion du stress et des émotions, les valeurs personnelles, faire preuve de responsabilité, faire preuve d’esprit créatif, se fixer des objectifs et les atteindre, etc. Ces différentes leçons lui ont permis de ficeler son projet ‘‘Never Be last’’. Ce projet évolue dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage et vise à lutter pour l’autosuffisance alimentaire et contre le chômage. «Il est inconcevable de posséder des hectares de terrain et de rester les bras croisés pour dire qu’il n’y a pas de travail; et sans une bonne formation de ce genre, il est difficile de se tracer un bon chemin.» nous dit-il

De fil en aiguille, il capitalise les acquis de ses formations et commence à les mettre en pratique. «La vie d’un entrepreneur est parsemée d’embuche et avec le métier que je fait je rencontre beaucoup de défis. Avec le programme Challenge, je suis parvenu à surmonter ces défis et grâce aux leçons qui nous ont été administrées, j’ai beaucoup changé sur le plan personnel. J’arrive à gérer mes émotions, et j’ai acquis plus de confiance.»
Sur le plan professionnel rajoute t-il «j’ai adopté une nouvelle stratégie. Avant le programme mon projet n’était juste qu’un gagne pain, au cours des formations, j’ai compris qu’il fallait être plus professionnel en se fixant des objectifs. Actuellement, j’ai réussi à mettre en place un système de chaîne de valeur allant de la production, transformation à la commercialisation de mes produits laitiers, avicole et maraîchère.»

Les expéditions pédagogiques ainsi que les projets de service communautaire réalisés durant les activités du programme lui ont permis d’avoir une vision plus claire de son projet. «L’expédition pédagogique à la ferme de Baba Diaw m’a ouvert les yeux et a beaucoup impacté sur ma vision et mes perspectives d’avenir. Le courage et la détermination de Baba Diaw m’ont vraiment inspiré. Il m’a donné envie de réussir et d’être un futur grand producteur international après avoir reçu ses conseils dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage où il règne en maître dans notre région.»

C’est avec une vision claire, une forte détermination qu’il réussit grâce au programme Challenge, à mettre en œuvre son projet.

Devenu un véritable entrepreneur, Pape Mor a aujourd’hui une entreprise qu’il dirige de main de maître avec l’aide de sa famille et emploie actuellement un gardien à temps plein et quelques personnes à temps partiel pour la main d’œuvre. Cette réussite a fait de lui un exemple au sein de ses pairs et de sa communauté.

Temoignage

« Après le programme, j’ai su que mon projet était sur la bonne voie, car grâce aux plateformes financières, aux ateliers thématiques, aux formations en marketing, nous avons appris à connaître les conditions d’obtention d’un financement, comment augmenter ses clients et le fidéliser, rechercher des partenaires etc. Le programme m’a montré le chemin et les moyens, il ne restait plus qu’à appliquer les conseils et aujourd’hui mes revenus ont réellement augmenté. Je suis également en négociation avec des partenaires tels que diprabom, croissance magique, résidence lat dior etc.»

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Marie F. Niouky

Marie F. Niouky

Secteur Commercialisation

Projet : Commercialisation de produits halieutiques

Localité : Dakar

Cohorte : Rencjes

Presentation

Elle est prête à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et ce, qu’elle qu’en soit le prix à payer. Marie Françoise Niouky est une jeune femme débordante d’énergie et qui croit fortement en son projet.

C’est dans la région de Kolda qu’elle fit ses études primaire et secondaire. N’ayant pas pu décrocher le diplôme du bac, elle rejoint aussitôt la capitale dakaroise pour y passer un concours qu’elle remporta avec succès au CSFPIAA (Centre sectorielle de formation professionnelle aux métiers des industries agro-alimentaires.)

Elle fit alors une formation de 2 ans qui lui permit de découvrir les opportunités qu’elle pourrait saisir sur le plan professionnel au sortir du centre. C’est ainsi qu’elle eu la possibilité dès sa première année d’effectuer des stages dans des entreprises évoluant dans le domaine de l’agro-alimentaire telle que la Pirogue Bleue et Sairvair Sénégal. Le cumul des ces deux expériences donnera naissance plus tard à une idée de projet. Au cours de sa deuxième année, elle eu l’occasion de s’inscrire au programme Challenge qu’elle découvrit par l’intermédiaire de son directeur, en collaboration avec l’équipe de Synapse.

Marie prend confiance et commence à avoir la lumière sur ses perspectives d’avenir. Le programme Challenge lui a ouvert le champ des possibles pour mettre en œuvre son idée de projet qu’elle n’a jamais osé exprimer. Ses parents, nous dit-elle, sont la cause de ce manque d’affirmation. «A chaque fois que je leur parle de mon projet, mes parents tentent de me décourager. Ils m’en dissuadent pour que j’aille déposer une demande comme mes camarades pour obtenir un emploi stable; chose que je n’accepterai point car je compte relever le défi et leur prouver que je réussirai.»

C’est avec un grand intérêt qu’elle suivit alors les formations du programme pour pouvoir les appliquer sur son projet, qu’elle s’est enfin décidée de manager. «Mon projet porte sur la commercialisation des produits halieutiques et depuis que j’ai fait les leçons sur la planification d’un projet, la stratégie marketing et tant d’autres, j’ai commencé à étudier mon marché en sillonnant les hôtels, les restaurants et d’autres clients potentiels qui seront intéressés par mes produits. Pour le moment les prospects ont adhéré et je vais pouvoir développer très rapidement mon entreprise.»

Désormais, Marie Françoise est totalement imprégnée de projet et se voit déjà en position de leader. Elle a su gagner en confiance et croit beaucoup en ses capacités. «Avec les différentes expéditions pédagogiques effectuées sur le terrain, j’ai découvert les réalités du monde professionnel. J’ai pu voir comment on gérait une équipe, et j’ai reçu des conseils allant dans le sens du respect du client, de la qualité et des normes d’hygiène. Ceci m’a permis d’avoir de nouvelles idées sur l’emballage de mes produits.» Elle rajoute «actuellement, je suis en train de confectionner mon logo et je suis même partie à l’IPC (Industrie du Produit de Construction) pour choisir le type d’emballage qui répond à mes besoins.»

Marie Françoise passe dorénavant de la théorie à la pratique et commence à s’autofinancer après avoir réunit toutes les informations nécessaires à la mise en œuvre de son projet. 

Malgré les défis liés à son projet comme le transport, le manque de matériel pour la conservation, Marie ne se décourage pas. Elle compte aller jusqu’au bout de ses idées et faire de son projet une grande entreprise qui recrutera une main-d’œuvre qualifiée et approvisionnera le marché de bons produits frais de qualité.

Temoignage

«Nous avons appris, à travers les plateformes financières, les différents moyens pour obtenir un financement avec le Fongip. Mais pour le moment, je vends divers articles qui me permettent de subventionner les coûts liés à mon projet. J’ai compris très tôt qu’il ne fallait pas attendre un coup de main pour pouvoir entamer mes activités. J’ai démarré alors par l’achat de petites quantités de produits halieutiques qui me viennent de Mbour et de Ziguinchor, que je place auprès de mes clients ciblés auparavant. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Gora Diakhaté

Gora Diakhaté

Secteur Production et Commercialisation

Projet : Dolel Maraîchage

Localité : Thiès

Cohorte : Kajoor Jankeen

Presentation

Né à Médina Fall, un village situé dans la région de Thiès, Gora Diakhaté est un jeune très dévoué au culte du travail et qui aime s’exercer au métier de la terre.

Après un parcours scolaire qui a connu des perturbations, Gora abandonna ses études et se focalise entièrement à sa passion: l’agriculture. «Avec mes parents, on partait souvent dans les champs et c’est de là qu’est née cette passion.»

Au fil des années, Gora accumula plusieurs connaissances et expériences dans le domaine, mais ne savait pas comment le mettre à profit. Ce n’est qu’après avoir fait la rencontre d’un de ses amis, que les choses ont commencé à changer. Ce dernier l’a mis en rapport avec la Fédération Kajoor Jankeen qui sélectionnait des jeunes pour le compte du programme Challenge. Son profil ayant convaincu les recruteurs, Gora devient alors bénéficiaires des formations du programme. «Depuis la période de sélection, j’ai su que le programme était utile.»

Il effectua alors des formations en compétence de vie et en entreprenariat, auxquelles il tira beaucoup d’éléments nécessaires à la mise en œuvre de ses activités. «Avant je ne cultivais que des feuilles de menthe et de la salade, mais depuis la leçon sur la confiance en soi, j’ai eu le courage de cultiver du persil, du piment, et dans les années à venir, j’augmenterai la production. C’est peut-être un risque, mais je s’aurai  comment m’y prendre.»

Gora commence désormais à se fixer des objectifs avec l’ambition de les atteindre, grâce aux différentes activités suivies au cours du programme. Des ateliers thématiques qui lui ont permis de renforcer ses connaissances dans le milieu de l’agro-business; aux expéditions pédagogiques qui lui ont donné plus de motivation et de nouvelles perspectives d’avenir, aux retraites qui lui ont offert l’opportunité de méditer sur lui même et d’avoir une vision claireet enfin aux projets de service communautaire; Gora avait tous les outils nécessaires pour une bonne gestion de son entreprise. 

Ces nouveaux investissements effectués visent à augmenter la production maraîchère afin de combler le gap au niveau des marchés de la région de Thiès. La dénomination même de son projet ‘‘dolel maraîchage’’ en atteste de la pertinence. «Le maraîchage dans notre région n’est pas trop développé, et c’est à  nous les jeunes de lui donner la force de grandir pour augmenter notre économie. Mon objectif avec ce projet est de lutter pour l’autosuffisance alimentaire et de permettre à d’autres jeunes de trouver un emploi durable.»

C’est pourquoi, au vu de l’important défi à relever dans ce domaine, Gora n’arrive toujours pas à saisir la motivation qui pousse ses pairs à quitter leur pays natal. «Je ne comprends pas pourquoi les jeunes font l’émigration clandestine, nos parents nous ont laissé des terres et c’est à nous de prendre la relève au lieu de partir dans d’autres horizons. Ici il y’a du travail, il faut juste avoir de l’ambition et de la volonté de travailler et ensemble nous pouvons gagner le pari.»

Pour Gora, cette jeunesse doit se départir de la politique de la main tendue et de s’auto-prendre en charge. «Le financement est un problème pour la jeunesse certes, mais si cette jeunesse croit en ses capacités, et a pleinement confiance, elle est capable de se lancer sans attendre l’aide de quelqu’un. Moi personnellement, je n’attends rien de personne. Au contraire, j’investis de mes propres moyens car je crois en ce que je fais.»

Temoignage

«Durant les cours en entreprenariat, la leçon sur la gestion d’un projet m’a beaucoup marqué car je ne suis jamais parvenu à le faire. Aussitôt après la production, je vendais automatiquement la récolte sans aucune feuille de route. Les revenus n’étaient pas bien gérés. Maintenant ce n’est plus le cas, j’ai appris à planifier, à budgétiser et à rendre plus rentable mes terres. Je sais faire du compostage pour fertiliser le sol grâce aux projets de service communautaire. De plus, J’ai fait des installations, implanté de nouvelles machines pour irriguer mon champ, ce qui me permet d’exploiter plusieurs surfaces en même temps. Mes connaissances et mes revenus ont vraiment augmenté grâce au programme Challenge.»

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Aminata Alpha Ndongo

Aminata Alpha Ndongo

Secteur Transformation

Projet : Production et Transformation des céréales locales

Localité : Dakar

Presentation

Etre une femme entrepreneur requiert de l’hyper-activité. Elever des enfants, s’occuper de ses parents, suivre les dépenses du foyer et manager quotidiennement son propre projet est un parcours du combattant. Dans pareille situation, seule la volonté, l’ambition et l’amour du métier peuvent aider à se hisser avec brio dans le cercle du leadership féminin.

Aminata A. NDONGO fait partie de cette nouvelle génération de femmes braves, prêtes à se battre et à entreprendre malgré leur statut matrimonial. Mère de deux enfants, elle allie au quotidien sa vie de mère de famille et celle professionnelle sans pour autant tirer la sonnette d’alarme.

Ce fort caractère elle le tire du GIE groupement tempanene dolemene qui veut dire ‘’femmes battantes’’ en français, où elle s’active avec sa maman et ses tantes dans le domaine de la transformation des céréales locales telles que : le mil, maïs, riz. Cette entreprise familiale lui a transmise les valeurs et le culte du travail nous dit-elle. «Je n’ai jamais voulu être dépendante, raison pour laquelle je me suis lancée dans l’entreprenariat, ceci dans le but de valoriser les ressources naturelles de mon pays, et d’aider mes proches.»

Aminata avait toute l’expérience dans son domaine, cependant, il lui manquait plus de professionnalisme. Avec la mise en œuvre du programme Challenge dont elle eu l’opportunité de prendre part, elle apprit à travers les formations en compétence de vie et en entreprenariat comment développer d’avantage le GIE familial qu’elle a fini de s’approprier. «J’ai beaucoup appris sur les compétences nécessaires à un bon entrepreneur dont j’ignorais l’existence et la pertinence. Le module sur la connaissance de soi et des autres m’a été d’une grande aide, car il m’a permis sur le plan marketing de bien étudier mes clients et leurs besoins.»

Aminata maîtrise aujourd’hui son marché et parvient à relever les défis de la concurrence et à gérer ses finances. «Malgré les aliments qui pullulent sur le marché, ma clientèle a augmenté car je mets à leur disposition des produits d’hygiène et de qualité. Un détail important dans le management que j’ai appris à consolider depuis que nous avions fait des ateliers thématiques, des plateformes financières et des expéditions pédagogiques aux CSFPIAA (Centre sectorielle de formation professionnelle aux métiers des industries agro-alimentaires) et à la Maison du Consommer Local. Ces entreprises nous ont montré, les différents moyens de conservation, de production, d’emballage et des normes affiliées à chaque étape. Avec l’appui de mon binôme également, je suis parvenue à corriger mes erreurs sur la partie financière de mon projet.»

Aminata investit aujourd’hui plus d’énergie sur le GIE familial, et s’autofinance comme un véritable entrepreneur. Ses ambitions et ses objectifs sont désormais plus définis, avec une vision plus claire de l’entreprise qu’elle gère de main de maître. Elle envisage dans l’avenir, à travers son projet de réduire la malnutrition des enfants, d’amener les sénégalais à consommer local des produits sains et variés, permettre enfin aux membres de sa communauté de générer des revenus à partir de ses produits. 

Temoignage

«Avant le programme, le GIE était juste pour moi une manière de m’occuper, mais après je l’ai pris plus à cœur car j’ai su qu’il pouvait encore se développer. Donc je peux dire que c’est le programme qui m’a poussé à être plus ambitieuse, à aller de l’avant, à ne pas baisser les bras ni me décourager. Aujourd’hui, je suis devenue une référence auprès de mes camarades qui souhaitent marcher sur mes pas. Pour ce faire, ils comptent dès l’année prochaine s’inscrire dans le programme

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Ndèye Rokhaya Guèye

Ndèye Rokhaya Guèye

Secteur Commercialisation

Projet : Production et Commercialisation d’oignon et de céréales locales

Localité : Saint-Louis

Cohorte : CIH

Presentation

Originaire de la région de St-Louis, Ndèye Rokhaya Guèye est une jeune fille qui aime être en contact avec la nature et les champs. Pour nourrir sa passion, elle rejoint le CIH (Centre d’Initiation Horticole) de St-louis pour y effectuer une formation professionnelle. 

Plus tard, elle prit connaissance du programme Challenge, qu’elle intégra pour acquérir plus de connaissances. Au fil des sessions en compétence de vie, Ndèye Rokhaya commence à gagner plus de confiance et décide d’aménager l’héritage d’un hectare de terrain que son père lui avait légué. «Grâce aux formations en compétence de vie, j’ai appris à gérer mes émotions, car avant j’étais très stressée.»

Elle a appris également à mieux affiner les idées de son projet, avec les formations en entreprenariat, les ateliers thématiques et les expéditions pédagogiques. «Nous avons effectué une expédition pédagogique dans une grande ferme agricole à Ndiol et celle ci m’a donné une vision plus claire de mon projet et m’a permis d’être plus ambitieuse.»

Ndèye Rokhaya s’active dans le maraîchage, et son projet consiste à faire de la production et de la commercialisation d’oignons de saison et de contre-saison à Teugeule, près de Mpal. L’objectif du projet vise à améliorer la qualité de vie des populations de sa région et recruter une main d’œuvre qualifiée pour réduire le taux de chômage. Il a pour mission en plus de participer à l’atteinte d’une autosuffisance alimentaire, de freiner le taux des importations et enfin de contribuer au développement de la communauté. 

Temoignage

«Pour l’instant j’ai déjà aménagé mon terrain, mais je n’ai pas encore démarré la production. Par contre, j’entretiens actuellement chez moi un petit lopin de terre où je fais du maraîchage de salade. Cette parcelle me permet d’expérimenter en même temps tout ce que j’apprends lors des différentes sessions de formation dans Challenge. D’ailleurs avec les formations en marketing, j’ai appris quelques techniques de vente et d’approche clientèle qui m’ont permis d’accroître le nombre de mes clients, de les fidéliser et d’avoir plus de revenus. Ce qui m’offre en plus l’opportunité de générer des revenus en attendant de voir grandir mon projet.»

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Fatou Dramé

Fatou Dramé

Secteur Commercialisation

Projet : Production et Commercialisation de céréales locales

Localité : Dakar

Cohorte : Parcelles Assainies

Presentation

Fatou Dramé a une conviction, l’avenir se prépare à la jeunesse! Une raison suffisante pour elle, de s’engager très tôt et de ne rien attendre de l’Etat.

Agée de 27 ans, Fatou a un rêve, celui d’améliorer les conditions de vie des populations défavorisées. «J’aime être au service de la population, participer au développement des communautés, en particulier celles des couches vulnérables.»

Son optimisme alliée à une volonté de fer lui a permis d’effectuer de nombreux stages en milieu rural et de découvrir, les dures réalités que vivent les habitants de ces zones et leur alimentation peu nutritive.

Le déclic se produit ainsi, l’idée est en route… et c’est parti pour relever le défi du changement!

Derrière cette femme battante en effet, se cache une femme très passionnée par les œuvres humanitaires, et c’est une des causes qui orientent son parcours aussi bien scolaire qu’entrepreneurial.

Diplômée d’Etat en travail social, elle s’est spécialisée en développement local à l’ENTSS pour bien maitriser son domaine et mieux cerner les besoins de ces villages reculés.

Malgré son parcours professionnel, Fatou n’a pas trouvé la solution qui lui permettait de réaliser son rêve.
Croyant plus que tout en son destin, elle découvrit plus tard par le biais d’une de ses connaissances le programme Challenge.
Convaincue par les objectifs de ce programme, Fatou rejoint le groupe des bénéficiaires et participe aux différentes formations. «Le programme est en phase avec ma vision du développement, il me permet d’être autonome, et de créer mon entreprise.»

A l’issue des formations en Life Skills, Fatou gagne une totale confiance en elle et est sure de pouvoir réaliser son rêve. Rassurée, elle poursuit son chemin avec la formation en Entrepreneuriat, les ateliers thématiques où elle acquiert des connaissances et des compétences entrepreneuriales. «Challenge a été une très grande opportunité que j’ai saisie. Grâce au programme, je sais désormais comment élaborer un projet. J’ai pu renforcer mes compétences entrepreneuriales comme: faire une étude de marché, un plan financier et comment mettre en œuvre une stratégie marketing.»

Fatou comprend désormais le processus de réalisation d’un projet et les stratégies de sa mise en œuvre.
Aujourd’hui, elle a su aligner les besoins de sa communauté à son projet et  mieux prendre en compte son impact social. Fatou rêve de développer son projet et inspirer ses pairs à faire autant. 

Temoignage

« Toutes ces leçons m’ont permis d’avoir une idée réelle de ce que je veux faire et de savoir comment contourner les contraintes du marché. Mon projet porte sur la production et la commercialisation des céréales locales (mil et maïs). Je suis incurablement optimiste et je sais que j’atteindrai mon objectif de le mettre sur pied, le voir s’étendre tant au niveau local que national et devenir enfin un leader dans mon domaine ! »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Houénafa Nadège Agandan

Houénafa Nadège Agandan

Secteur Commercialisation

Projet: Femmes Agro-Vision (FAV)

Localité : Bénin

Presentation

Houénafa Nadège AGANDAN est une jeune Béninoise qui est passionnée des analyses statistiques agricoles. Agronome et biostatisticienne de formation, sa passion l’amène à rejoindre en tant qu’assistante technique, un cabinet de consultance, ensuite une ONG. Ayant travaillé dans le domaine de la recherche-action-Développement au sein de différentes organisations, ses expériences précédentes aussi enrichissantes que marquantes, ont en effet conforté son ambition d’allier avec aisance, une brillante carrière de Consultante Internationale en Développement Institutionnel et Renforcement des Organisations, d’Enseignant Chercheur et d’Entrepreneur Agricole.
Afin de réaliser cette grande ambition d’entreprendre dans le secteur agricole, elle décide de se lancer dans la valorisation de l’agriculture non conventionnelle et met en place une unité de production et de commercialisation de différentes variétés de champignons comestibles et d’escargots dénommée Femmes Agro-Vision (FAV).

La vision de ladite société est d’être une référence en Afrique de l’Ouest en faisant de l’agriculture non conventionnelle un axe de développement durable. Nadège compte par le biais de sa société, apporter une importante contribution à la réduction de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au sein des villages à haut risques du Bénin par la promotion des ressources locales et du « consommons local ». Également, FAV prévoit de participer à la réinsertion des filles mères dans le système éducatif et de soutenir ces dernières, de même que d’autres femmes, à développer des activités génératrices de revenus.
Rigoureuse, studieuse, intègre, Calme et surtout empathique, elle est très active dans les activités associatives, particulièrement celles liées à l’autonomisation de la femme. Cet engagement citoyen explique la vision qu’elle nourrit de non seulement voir les Africains collaborer, mais surtout les femmes se battre pour une participation active et équitable au développement du continent.

Grâce à son dynamisme, elle est contactée par plusieurs ONG locales et internationales pour diverses collaborations. Ainsi, le conseil qu’elle donnerait aux jeunes qui aimeraient se lancer dans l’entrepreneuriat est le suivant : « Définir des objectifs et un plan de mise en œuvre, travailler au jour le jour, croire en soi, s’autoévaluer, faire adhérer des personnes à sa vision, écouter les autres y compris leurs feedbacks quant à nos actions, avoir foi en Dieu sont les meilleures choses pour réussir. »

Bénéficiaire de la session 11 hybride du programme Business and Entrepreneurship du YALI Dakar, elle a pour citation préférée : « La vérité, il faut la dire aussi dure qu’elle soit » de Mariama Bâ.

Temoignage

« Le programme m’a permis de mieux penser mon projet, de découvrir davantage l’importance de l’impact social d’un projet d’entrepreneuriat pour des jeunes qui ont des engagements civiques. C’est l’une des attentes que j’avais vis-à-vis de la formation surtout parce que beaucoup de jeunes ont l’habitude de me dire qu’il n’est pas possible d’associer le social et un projet à but lucratif. Ce programme m’a également permis de mieux penser ma stratégie marketing, chose importante pour toute entreprise. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Woura Tidjani SERPOS

Woura Tidjani SERPOS

Secteur Agrobusiness

Projet: Nana Bio

Localité : Bénin

Presentation

Woura TIDJANI SERPOS est née et a grandi à Cotonou au Bénin, au sein d’une grande fratrie où la discipline et l’excellence étaient de rigueur. En effet, depuis sa plus tendre enfance, elle est bercée par cette ritournelle de sont papa « Fais bien tout ce que tu fais ».

Passionnée des questions de la protection de la nature et de l’agriculture durable, elle a poursuivi ses études à 2ie de Ouagadougou pour devenir Ingénieur en Sciences de l’Eau et de l’Environnement, après avoir obtenu sa licence en Gestion de l’environnement de l’UCAO de Cotonou.

Après l’obtention de son Master, elle décroche un contrat dans un cabinet d’étude en Suisse. Cependant, les conditions ne sont pas réunies pour lui permettre de nourrir sa passion pour l’agriculture durable et les métiers de la transformation. Alors, elle prend conscience de sa véritable vocation et décide de retourner dans son pays pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

Aujourd’hui, Woura est la promotrice de la marque Nana Bio. Créée en 2016, son entreprise est une unité de production et de transformation durable des produits locaux en produits agroalimentaires et cosmétiques.

Par ailleurs, à travers Nana Bio, elle nourrit l’ambition de :

• Réduire ou éviter le gaspillage des fruits et légumes en période d’abondance au Bénin,
• Développer l’entrepreneuriat et le leadership féminin par la formation des femmes et jeunes filles désœuvrées aux métiers de la transformation agroalimentaire,
• Contribuer à la réduction du taux de chômage des jeunes,
• Valoriser la pharmacopée africaine,
• Promouvoir le label made in Africa.

Force est toutefois de constater que la réalité du terrain n’est pas toujours facile. En effet, elle rencontre certains défis que sont l’accès aux marchés locaux et internationaux, la préférence des consommateurs pour les produits importés, mais également le manque de collaboration entre les acteurs du secteur.

Déterminée, elle poursuit son bonhomme de chemin d’enpreneur et s’active également dans l’association des alumnis de la Songhai Leadership Academy, composée de jeunes de toute l’Afrique, passionnés par l’Agriculture le Développement Durable, Le leadership et l’Auto-Emploi des jeunes.

A l’endroit de la jeunesse africaine, elle dira : « Vas-y commence, il ne faut pas attendre de gros financements ou une aide tombée du ciel! il faut se donner des objectifs et se lancer. Ce sera alors plus facile d’attirer des partenaires », avant d’invoquer cette citation de Albert Einstein “La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. »

Temoignage

« Aujourd’hui je connais mieux mes faiblesses et j’ai acquis des outils pour les surmonter. J’ai également rencontré des representants de 16 pays d’Afrique qui sont d’éventuels partenaires. J’ai même déjà noué des contacts pour des partenariats avec certains des participants. Avant YALI mon projet devait bénéficier uniquement aux Béninois. Ajourd’hui je sais que l’Afrique n’a pas de frontières et que mon projet pourra bénéficier à tout ceux qui en ont besoin. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

K. Anissa Stephanie Kabore

K. Anissa Stephanie Kabore

Secteur Agriculture

Projet : Ferme Intégrée Aquaculture – Agriculture

Localité : Warmini Burkina – Faso

Presentation

Originaire du Burkina Faso, Kelgysida Anissa Stéphanie KABORE est la benjamine d’une famille de 4 enfants. Passionnée par l’agriculture et la nature, c’est dès le bas âge qu’elle se découvre cette passion en allant régulièrement à la campagne avec son père qui l’incitait également à participer aux petits travaux agricoles de la maison. Jeune femme de 25 ans déterminée et ambitieuse, Anissa vise l’excellence dans tout ce qu’elle entreprend et ne se laisse pas facilement décourager par les épreuves. Elle a en effet appris d’une expérience vécue plus tôt dans son parcours scolaire, qu’un échec peut être une source de motivation qui pousse à fournir deux fois plus d’efforts. C’est ainsi qu’elle réussit avec fierté son examen de baccalauréat avec une mention bien et obtient une bourse d’étude pour rejoindre l’Institut International d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) de Ouagadougou. « La patience est un chemin d’or », cette citation décrit bien son état d’esprit car grâce à un travail minutieux et armée de patience et de persévérance, elle a décroché brillamment son diplôme d’ingénieur en Génie Civil et Hydrauliques Option Eau Agricoles à 2iE.

Avec à son actif plusieurs expériences dans le milieu professionnel, Anissa a pu grâce à ces stages effectués dans diverses structures, lier la théorie à la pratique et apprendre d’avantage sur son métier. Elle nourrit une grande soif d’ apprendre afin de trouver de réelles solutions pour changer les conditions de vies des populations et surtout des femmes de sa communauté à travers son projet de création d’une Ferme Intégrée Agriculture Aquaculture à Warmini. Par le biais de son projet, elle compte lutter contre la faim et contribuer activement à l’épanouissement des femmes par des activités génératrices de revenus qui leur permettront d’être autonome financièrement et d’oser entreprendre.

Dotée d’une grande humilité, généreuse et courtoise, Anissa est aussi active dans le milieu associatif ou elle participe aux activités de plusieurs associations dont le PNJ/ODD, une plateforme nationale des jeunes pour les objectifs du développement durable. Croyante et très pieuse, sa foi en Dieu lui donne la force et le courage de surmonter les défis qu’elle rencontre. Elle est également membre des associations présentes au sein de son église et de l’ASMA( Au Secours de Mon Arbre), une association qui œuvre dans la protection de l’environnement.

Entreprenante et dynamique, Anissa rêve d’une Afrique ou les populations vivent dans de meilleures conditions et riche de par le dynamisme de cette jeunesse consciente de l’importance de l’agriculture dans l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et le développement économique du continent. Certes il n’est pas facile d’entreprendre mais sa volonté de voir naître un changement qui bénéficiera à toute une communauté est sa source de motivation. Elle ambitionne être un modèle pour les siens et montrer le chemin pour qu’ensemble, les personnes participent à la construction d’une Afrique meilleure, d’un Burkina Faso prospère à travers l’entrepreneuriat. Anissa conseil aux jeunes qui viennent de se lancer dans l’entrepreneuriat « de persévérer pour faire face aux difficultés et ne pas raccrocher ou abandonner mais plutôt s’armer de courage et travailler dur pour atteindre ces objectifs et apporter quelque chose à son entourage »

Temoignage
« Le programme YALI Dakar m’a été bénéfique sur plusieurs plans. On apprend des choses nouvelles qui viennent répondre à des questions que l’on se pose et dont les réponses sont nécessaires pour évoluer dans notre projet afin de passer de l’étape d’idée de projet au projet proprement dit. Plus qu’un programme, au sortir du YALI nous formons une famille avec la création d’un réseau et des liens qui nous permettent de rester en contact car en tant que jeunes entrepreneurs leaders, nous serons amenés à nous revoir. »
Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Moustapha Mbow

Moustapha Mbow

Secteur Agrobusiness

Projet : Tolou Papa El Hadji

Localité : Dakar

Presentation

Moustapha Mbow est un jeune entrepreneur très motivé et engagé pour la cause commune. Après l’obtention de son baccalauréat en série G, il suivit une formation en Gestion des Entreprises, en Ressources Humaines, puis une série de formations en entrepreneuriat avec le RENCJES, et l’ADPME dans la vision de créer des richesses pour son pays et de créer des emplois.

Par le biais du RENCJES, il prit connaissance du programme Jeunes Agriculteurs et y participe pour renforcer ses capacités en technique agricole. En réalité, Moustapha a toujours eu le goût du métier de la terre. Dès son jeune âge il exerçait déjà ses mains dans les champs de gombo de son oncle.

Les formations suivies avec Jeunes agriculteurs lui ont permis de tisser des relations avec de potentiels partenaires et de réaliser son propre business plan.

Aujourd’hui, Moustapha a pu grâce au programme affiner son idée de projet et le réaliser. Son projet consiste à faire de la culture et de la commercialisation du gombo et de la pastèque, mais aussi de la commercialisation des produits agricoles tels que le mil, le maïs et le sorgho aux entreprises transformatrices de produits locaux et aux groupements de femmes.

Malgré le manque de financement qui pèse sur tout entrepreneur, Moustapha ne se laisse pas décourager. Bien au contraire, il a une autre stratégie pour contourner ces défis. «J’ai commencé par trouver un éleveur de poulets et je lui ai proposé de vendre sa production moyennant une commission, ce qui m’a permis d’acheter des semences et de commencer cette année mon activité. »

Pour le moment, son entreprise emploie 3 salariés permanents et parfois une quinzaine de journaliers. Il bénéficie aussi du soutien des partenaires tels que le GDM corporation et le OCG. « Je recommande aux jeunes d’aller se faire former afin d’acquérir la connaissance, la compétence et l’expérience.» témoigne t-il.

Temoignage

««Le programme m’a appris beaucoup de choses. Avec les expéditions pédagogiques effectuées à la Maison du Consommer Local, j’ai pu échanger avec le Directeur Commercial à qui j’ai proposé de bon prix concernant le mil et le maïs. J’ai acquis beaucoup de connaissances durant la retraite, surtout avec l’exercice solo challenge. Enfin, j’ai pu réviser mon business plan. Franchement, je regrette de n’avoir pas pu me lancer dans l’entreprenariat depuis! »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Angèle Victorine Coly

Angèle Victorine Coly

Secteur Agro-alimentaire

Projet : Saveurs Vicky

Localité : Thiès

Presentation

Angèle est une jeune femme très sociable, ouverte d’esprit et très curieuse. Issue d’une famille de 5 enfants, elle est née à Bambey, une ville au climat chaud et aride. A l’âge de 12 ans, sa famille déménage à Pout, ce qui lui permit de découvrir les potentiels agricoles de ce milieu.

Après ses études primaires à l’école Sainte Croix de Bambey, elle obtient son certificat de fin d’études élémentaires, qui lui ouvre les portes du moyen secondaire. A ce niveau aussi, elle décroche avec succès le BEFEM en 2005. Elle poursuit ainsi ses cours au lycée de Pout jusqu’en classe de terminal. Le baccalauréat en poche en 2008, elle effectue alors une formation professionnelle en Commerce International et Banque Assurance, à l’IPAIM de Thiès. Elle en sort major de sa promotion avec la mention assez bien et le diplôme de BTS d’Etat. Avec un parcours aussi brillant, Angèle regrette tout de même le fait de n’avoir pas pu aller à l’école d’excellence des jeunes filles de Mariama Bâ de Gorée.

La fin de sa formation est sanctionnée par un stage à l’Usine de Transformation des Céréales du Sine à Thiès. Elle y occupe le poste de commerciale, qui lui permet de découvrir les techniques de vente, la compétitivité et le positionnement sur le marché, ainsi que la fidélisation de la clientèle, entre autres. Une belle expérience qui l’a beaucoup marquée, car pour elle la gestion de la relation client était comme ‘‘surveiller du lait sur le feu’’.

Vient le jour où Mme Coura Ndiaye, de l’Usine de Transformation des Céréales, lui parle du programme Jeunes Agriculteurs piloté par Synapse Center, et qui se déroulait à la chambre de commerce de Thiès. Intéressée, elle s’y inscrit avec l’objectif de renforcer ses capacités et de trouver un moyen de venir à bout de tous ces fruits et légumes, qui finissent par pourrir sur place, à défaut d’être vendus ou transformés. L’inspiration lui vint au cours de la formation: elle doit s’investir dans l’agro-business! Ainsi, avec la carrière d’entrepreneur, Angèle ambitionne d’apporter un souffle nouveau au secteur et contribuer concrètement à valorisation de nos productions.

Aujourd’hui, le programme lui a permis de monter son business plan. Elle a aussi bénéficier de coaching chez les moines de Keur Moussa qui sont reconnus pour leurs compétences dans le secteur de la transformation. Son entreprise compte améliorer et apporter une texture nouvelle à la boisson quotidienne des sénégalais, d’où le nom de Saveurs Vicky. D’abord elle sera implantée à Thiès, afin de créer des emplois et aura pour mission de transformer les fruits en jus et sirops. Seulement, pour commencer, elle doit faire face à des défis tels que la concurrence, l’accès aux financements et à la logistique.

Pour elle, ces difficultés ne constitue pas pour autant un frein, car «il faut juste se fixer des objectifs, ne pas avoir peur de se lancer, croire en soi et être rigoureux dans le travail».

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Cheikh Fall

Cheikh Fall

Secteur Horticulture

Projet : Produit Horticole

Localité : Thiès

Presentation

Cheikh Fall est un jeune ingénieur de 28 ans qui suit sa spécialisation en Génie Rural. Actuellement en 4ème année d’étude à l’ENSA de Thiès, il a d’abord obtenu son CFEE dans sa ville d’origine, Joal-Fadiouth, avant de décrocher son baccalauréat dans la région de Kaolack.

Dans son ambition de devenir entrepreneur agricole, il intègre le programme Jeunes Agriculteurs au cours duquel il bénéficiera d’une formation en agrobusiness. C’est avec ce programme qu’il développera son idée de projet.

A travers son activité de maraîchage, il compte jouer sa partition dans le développement de l’agriculture et l’atteinte d’une autosuffisance alimentaire au Sénégal.

Aujourd’hui, fier d’être agriculteur, Cheikh incite ses pairs à ne pas sous estimer leurs capacités et à avoir confiance en eux. Il ne faut ni avoir peur de l’échec, ni se décourager, ajoutera t-il. Car pour lui, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Temoignage

« C’est le programme qui m’a donné le courage de commencer mes activités. Les connaissances tirées de cette formation vont me permettre de relever les défis liés à l’agro-business et à l’entrepreneuriat en général, et ainsi d’atteindre mes objectifs. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Seydou Niare

Seydou Niare

Secteur Agriculture

Projet : Mise en place d’une exploitation maraîchère ou arboricole

Localité : Thiès

Presentation

Seydou Niare est un jeune entrepreneur qui est partagé entre deux pays frères le Sénégal et le Mali. D’origine malienne, Seydou a effectué ses études primaires à l’école privée Mama Thiam de Bamako. En 2004, il met les pieds sur la terre de la téranga et y poursuit ses études secondaires et universitaires jusqu’en 2009.

Ayant toujours eu le désir d’entreprendre dans l’agriculture, il s’inscrit à l’ENSA de Thiès (Ecole Nationale Supérieur d’Agriculture) en 2014. Il intègre alors des projets italiens qui lui ont permis aujourd’hui de développer sa culture entrepreneuriale. Trouvant cela très intéressant, Seydou regrette même le fait de n’avoir pas pu commencer à entreprendre plus tôt. Alors, pour en apprendre un peu plus, il commence par effectuer des visites dans les champs de grands entrepreneurs sénégalais comme Baba Diaw et Charles Addate. Depuis, le besoin de s’adonner à l’agro-business ne le quitte plus.

Son projet mûrit, il met en place une exploitation maraîchère et emploie un salarié. Il pense que le maraîchage sera une occasion pour lui de participer de manière active à la production de légume au Sénégal. Dans son business, Seydou rencontre beaucoup de défis à savoir l’écoulement de ses produits. Mais grâce à l’appui et aux conseils de ses amis et de certaines personnes ressources, il arrive à tous les surmonter.

Plus tard, avec l’amicale des élèves ingénieurs de l’ENSA, il découvre le programme Jeunes Agriculteurs sur internet et commence à suivre la formation pour renforcer ses acquis. Il en ressort convaincu que ses aptitudes se sont développées.

Aujourd’hui, Seydou est plus motivé que jamais. Il envisage de ravitailler d’abord les petits restaurants environnants, ceux qui sont dans les universités, puis dans les maquis et les grands hôtels. Il ambitionne aussi d’étendre ses activités à l’échelle nationale et internationale, en créant des ateliers de transformation et de contrôle qualité, afin de pouvoir se positionner leader sur le marché.
«La vie est un choix» nous dit-il. Ce choix il l’a fait pour devenir un grand entrepreneur à l’image de Babacar Ngom de la Sedima et tant d’autres.

Temoignage

« Grâce à cette formation, je suis devenu plus responsable et plus audacieux. Mon activité a également prospéré de manière très significative »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Ablaye Sène

Ablaye Sène

Secteur Agro-Alimentaire

Projet : Sen Business

Localité : Dakar

Presentation

Ablaye Sène, est un jeune entrepreneur qui croit que le développement du pays passe par la création de petites et moyennes entreprises. La preuve, juste après son bac, il s’est lancé dans l’entreprenariat et a créé son propre projet Sen Business avec peu de moyen. « Lorsque j’ai commencé à dérouler mes activités, je n’avais pas assez de moyens mais j’ai pu en tirer de la liberté et de la satisfaction.» Cette entreprise évolue dans le domaine de la transformation et de la commercialisation du café touba et des fruits et légumes. Elle a pour principal objectif de promouvoir et de valoriser les produits locaux.

Aujourd’hui, Sen Business s’engage dans une approche durable de management de qualité, d’hygiène, de sécurité et d’impact environnemental. «Nous avons des techniques de production qui canalisent la fumée et ne dérangent personne. Nous n’avons constaté aucun impact négatif.» Cet engagement s’inscrit au cœur même de la culture de l’entreprise et dans la volonté de se conformer aux exigences réglementaires. Il entre également dans un objectif de fidélisation et de satisfaction des attentes des clients et des consommateurs finaux. « La qualité et l’hygiène est primordiale, car le client doit consommer des produits sains et Sen Business, se focalise énormément sur ces aspects. Lorsqu’on effectue ou assiste à une transformation on doit tout faire pour minimiser les risques. »

Malgré la concurrence accrue qui sévit dans ce secteur, Ablaye croit en ses capacités. Grâce aux formations, il a acquis une plus grande confiance en lui et beaucoup de connaissances sur le plan du marketing et de la gestion. « Il y’a beaucoup de difficultés dans le métier. Mais nous jouons sur la faiblesse de nos concurrents. Nous sommes très organisés et à la fin de chaque mois nous avons l’état des lieux de nos revenus. »

Ablaye Sène envisage de positionner la marque Sen Business sur tous ses produits et d’agrandir son marché. De plus il ambitionne de mettre en place un véritable système de chaîne de valeur allant de la production du café, de la transformation à la commercialisation.

Pour lui, ce rêve est bien possible, il suffit juste d’y croire. Il invite ainsi ses pairs à s’inspirer des modèles de réussite, à croire en leurs capacités et à suivre des formations.

Temoignage

« La qualité et l’hygiène est primordiale, car le client doit consommer des produits sains et Sen Business se focalise énormément sur ces aspects. Lorsqu’on effectue ou assiste à une transformation on doit tout faire pour minimiser les risques. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

A. Moise Eugène Ayadji

A. Moise Eugène Ayadji

Secteur Agro-Alimentaire

Projet : Sanar-Agri

Localité : Dakar

Presentation

Né à khombole dans la région de Thiès, Eugène Ayadji est un jeune technicien spécialisé en Agro-écologie. Titulaire d’une licence en production végétale et agronomie à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Eugène veut promouvoir la production et la commercialisation de tomate industrielle au niveau de la vallée.

Après l’obtention de son baccalauréat en série S2 au lycée Coumba Diack Guèye de Khombole, il a enchaîné des formations en agriculture et des stages pour renforcer ses capacités et développer ses compétences. D’ailleurs, c’est au sortir d’une conférence sur les métiers de l’agriculture qu’il eut l’idée de s’investir dans l’agro-business. Dès lors, il créa un projet dénommé Sanar-Agri, une entreprise agricole implantée au niveau de la vallée qui produit et commercialise de la tomate.

Actuellement, Eugène exploite 500m2 de terre et compte produire deux campagnes de tomate par an, avec un rendement moyen de 50 tonnes à l’hectare. Les revenus de cette exploitation lui permettront pour l’extension de son projet, de louer d’autres terres identifiées au sein de son université.

Mis en rapport avec la SOCAS (Société des Conserves Alimentaires du Sénégal) par M. Diallo de la Direction Mission et Perspective de l’université, Eugène obtient la garantie de l’achat de sa production.

Il travaille en même temps avec d’autres partenaires stratégiques comme l’AGROSEED, la CNCAS (Caisse Nationale de Crédits Agricoles du Sénégal), le CNFTI (Comité National de Concertation sur la Filière Tomate Industrielle, le SAED (Société, d’Aménagement et d’Exploitation du Delta) qui l’appuient sur les aspects techniques et financiers.

Eugène fait face à plusieurs défis dans son secteur, mais il compte les surmonter en mettant en place une production de meilleure qualité pour être plus compétitif.

Pour réaliser son business plan, et renforcer ses connaissances en entreprenariat dans le souci d’accrocher mieux ses partenaires, il intègre le programme Jeunes Agriculteurs où il y gagne en connaissances et en expériences. 

Eugène envisage de se positionner leader au niveau du marché de la tomate dans la vallée et ambitionne de créer des emplois et de former des paysans de la localité sur les nouvelles techniques de production agricole. Pour lui,«avec une politique agricole durable, on parviendra à atteindre l’autosuffisance alimentaire voir même devenir le grenier de l’Afrique.»

Eugène a une vie associative très dynamique, il a intégré diverses associations notamment le Club PVA (Productions Végétales et Agronomie), l’Amicale des Etudiants des Sciences Agronomiques d’Aquaculture et de Technologie Alimentaire (AMESAATA) et l’Association pour la Promotion de l’Agriculture à Khombole (APAK) dont il est l’actuel Vice-Président.

Temoignage

« Le programme m’a permis de faire une prise de conscience de soi et des nombreuses opportunités qu’offre l’entrepreneuriat. A la différence d’autres formations que j’ai eu à suivre, j’ai pu bénéficier d’un coaching avec ce programme, et je suis mieux orienté »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Yaye Fatou Diouf

Yaye Fatou Diouf

Secteur transformation & Commercialisation

Projet : Dékille Thiossane

Localité : Dakar

Presentation

Il y a deux ans, Yaye Fatou créait son activité sous le nom de «Dékille Thiossane», comme pour dire retour aux sources. Sans stratégie clairement définie, elle s’y engage avec pour but de générer des revenus pour satisfaire ses besoins et ceux de sa famille. Aujourd’hui, Yaye Fatou qui a rédigé son business plan et a vu ses revenus nettement croître, dit devoir l’évolution positive de sa structure au programme «Jeunes Agriculteur» mis en œuvre par Synapse Center.

«C’est ma sœur qui m’a parlé du programme «Jeunes Agriculteurs», comme je vendais des produits à base de céréales locales et que je n’avais jamais suivi de formation dans ce sens, je me suis dit pourquoi pas?» raconte t-elle. Sa candidature est acceptée et au cours de cette aventure, elle fini par mettre sa formation en couture de côté, pour entièrement se consacrer au programme «Jeunes Agriculteurs». «Imaginez, j’avais plusieurs attestations de formation dont je ne savais pas trop quoi en faire. Cependant, seulement 3 jours de participation au programme m’ont permis de me redécouvrir, de voir mon activité sous un angle différent et plus valorisant et ainsi, d’envisager l’avenir» explique-t-elle.

En effet, à ses débuts Yaye Fatou n’assumait pas son activité de vendeuse de «Tiakri» et «ngalakh». Grâce au programme elle a pris conscience de son potentiel et s’est défini une vision et des objectifs qu’elle a pu transcrire dans un business plan. Elle a aussi pu bénéficier d’une formation sur “Les techniques de transformation et de conservation des céréales locales” de l’ITA. Les visites d’entreprises et la rencontre avec des leaders du monde de l’agrobusiness lui ont donné la foi et le courage de continuer sur sa lancée.

Depuis, «Dékille Thiossane» a bien évolué, avec pour activité principale la valorisation de produits locaux. Pour satisfaire la demande qui a augmenté, Yaye Fatou se fait aider de sa sœur et de sa nièce. 

A 29 ans, Yaye Fatou entreprenante et pleine d’ambitions rencontre beaucoup de défis, comme pour la majeure partie des candidats à l’auto-emploi. Elle se plait cependant à les relever, en mettant en pratique les connaissances acquises au cours du programme «Jeunes Agriculteurs».

Temoignage

« En plus de me donner des outils de gestion, le programme m’a permis de croire en moi et en mes capacités. Dès lors, je savais ce que je voulais et je me suis donnée les moyens d’y arriver. C’est de là que m’est venue la motivation. Aujourd’hui, aves mes bénéfices, j’ai pu acheter du matériel nécessaire à la production et au conditionnement de mes produits notamment une machine à souder. J’ai de l’ambition maintenant et je vise loin. » 

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Yama Ndiaye

Yama Ndiaye

Secteur Transformation et distribution et de produits locaux

Projet : Commercialisation de produits agroalimentaires

Localité : Thiès

Presentation

Avec un bac+2 en ingénierie d’affaires, option marketing et communication, Yama est une jeune femme pleine de vie. Très dynamique et impliquée, elle fut trésorière de la Commission féminine de l’Association des Elèves et Etudiants Ressortissants de la Ville de Pikine, puis de la Commission Sociale de la même association.

Elle découvrit le monde du travail à travers son premier stage à l’Institut de Technologie Alimentaire (ITA). Cette expérience l’immergea dans le milieu de l’agroalimentaire.

De là, elle a pu se rendre compte que plusieurs de nos produits alimentaires sont négligés par les consommateurs. La relation établie avec des groupements de femmes qui opèrent dans ce secteur, lui fait aussi entrevoir les perspectives de développement. Dès lors, elle eut l’idée de créer sa propre structure pour jouer sa partition.

Elle intègre le programme «Jeunes Agriculteurs» dans l’idée de mûrir son projet et de renforcer ses capacités. Avec la formation et l’accompagnement dont elle a bénéficié, elle a pu structurer son entreprise, surtout dans sa stratégie de développement des ventes, élément essentiel à sa réussite.

Dans la mise en place de ce projet, elle est confrontée aux lourdeurs administratives, ainsi qu’aux coûts de la logistique et de la promotion nécessaires. Cependant, elle se sent à présent en confiance et embrasse l’avenir avec beaucoup de persévérance et de détermination.

Pleine d’idées et d’ambitions, Yama vise l’excellence. Ainsi, elle compte contribuer à la valorisation des produits locaux par leur distribution à l’échelle nationale, puis internationale.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Raby Ndiaye

Raby Ndiaye

Secteur Agro-Foresterie

Projet : Florisen

Localité : Saint-Louis

Presentation

Raby Ndiaye est une jeune femme passionnée des champs, des jardins et des espaces verts. Une fois en classe de seconde L, elle choisit de faire une formation professionnelle qu’elle suivra à l’Ecole des Ateliers de St-Louis du Sénégal (EASS), afin de devenir horticultrice. Le milieu où elle a grandi, Richard Toll, est la zone adéquate pour pratiquer ce métier.

Suite à sa formation, elle perfectionne son savoir-faire à Bayakh, une entreprise agricole de la place. Parallèlement, elle s’investit dan la vie associative à travers le GIE Kaay Bakh, dont elle est la présidente.

Aspirant à être autonome pour pouvoir mener à bien ses activités et aider son prochain, l’idée d’élaborer un projet de ferme agricole germa en elle en 2013.

C’est dans cette perspective qu’elle saisit l’opportunité et prit part à «Jeunes Agriculteurs», programme qui lui a été annoncé par le CIH de St-Louis. Raby intègre le programme afin d’acquérir des connaissances nouvelles dans l’agro-business et savoir comment mener à bien son projet. Elle bénéficie alors d’une formation, d’un accompagnement et prend part à plusieurs activités de Synapse, dont les ateliers thématiques et Leadership Talk.

Depuis, elle a pu délimiter les contours de son projet qu’elle dénommera FLORISEN. Elle a mis en place sa pépinière et compte déjà deux stagiaires. A travers son entreprise, Raby ambitionne de développer l’agriculture et d’inspirer les jeunes.

Pour elle les prochains défis seront de gagner des marchés et d’approvisionner tous les restaurants de la zone de Saint-Louis, grâce à sa production en quantité et en qualité.

Temoignage

« Les connaissances et expériences tirées du programme ont non seulement augmenté ma confiance en moi, mais m’ont aussi permis de concrétiser mon projet en démarrant mes activités par une pépinière. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Paul Moundor Ndiaye

Paul Moundor Ndiaye

Secteur Promotion de produits locaux

Projet : My Business Solution

Localité : Dakar

Presentation

Paul a mis sur pied son entreprise individuelle « My business Solutions » il y a un an, et s’est spécialisé dans la distribution du riz de la vallée. Après avoir suivi le programme « Jeunes Agriculteurs », il ose voir plus grand, pour d’avantage impacter positivement ce secteur qui présente beaucoup de défis.

A peine un mois après le démarrage effectif de ses activités, Paul se voit admis au programme « Jeunes Agriculteurs », auquel il avait soumis sa candidature quelque temps auparavant. Il rejoindra ainsi une vingtaine de ses pairs, entrepreneurs et porteurs de projets agricoles, avec qui il partagera un trimestre riche en expériences.

Au rythme des sessions et activités, Paul s’immerge dans l’environnement de l’agrobusiness et en comprend les réalités et les enjeux. Cela lui permet de s’engager davantage et d’oser porter sa structure au delà d’une simple activité génératrice de revenu.

Conscient des difficultés que vivent les riziculteurs, Paul s’exprime en ces termes « Le secteur est très porteur, seulement il nous faut promouvoir nos produits locaux en accompagnant les producteurs à avoir des rendements de qualité, les désenclaver et leur faciliter l’accès aux marchés.»

Paul témoigne par ailleurs d’un autre aspect qu’il juge très important dans la carrière d’entrepreneur qu’il s’est choisie. « J’ai suivi une formation en management et accumulé des stages. Tous ces savoirs et expériences professionnelles me sont très utiles, mais il y a un aspect que je devais améliorer et c’est le programme qui me l’a apporté. En effet, Le volet développement personnel intégré dans le programme m’a été très bénéfique et me permet de franchir certains obstacles. Je suis de nature réservé mais aujourd’hui, face à un potentiel bailleur ou partenaire, je saurai présenter et défendre mon projet, car à présent je connais mes capacités et je sais où je vais. »

Paul rêve de liberté, d’un Sénégal prospère où la souveraineté alimentaire est une réalité. Entre temps, pour y parvenir, lui et ses camarades vous proposent de déguster un plat bien de chez nous, avec du riz bien de chez nous, arrosé de boissons bien de chez nous…

Temoignage

« Le programme “Jeunes Agriculteurs” m’a beaucoup apporté. J’ai pu mieux organiser mon activité et élaborer mon plan d’affaire. Le business plan m’a permis d’avoir une vision à long terme de mon entreprise. Par ailleurs, le programme m’a offert le design de deux logotypes, pour mon entreprise et ma marque de riz »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Gorgui Sow

Gorgui Sow

Secteur Horticulture

Projet : Horiculture

Localité : Saint-Louis

Presentation

Le jeune entrepreneur Gorgui Sow est de la trempe de ceux qui ne perdent pas leur temps. N’ayant pas pu décrocher son BFEM, il se détache de son quartier de Pikine qui l’a vu grandir et prend la route de St Louis, où il suit une formation au Centre d’Initiation Horticole. Il y prend sa revanche en se classant premier de sa promotion.

Après avoir vécu quelques expériences professionnelles non concluantes à son goût, il est convaincu que son salut passera par son indépendance et sa passion pour l’agriculture.

C’est ainsi qu’avec l’appui de son centre il commence par exploiter son propre carré de terre. Il ne peut exprimer sa fierté d’entrepreneur tellement elle fût grande, lorsqu’il exploita pour la première fois avec succès, une parcelle de gombo, poivron et tomate.

Sa participation au programme «Jeunes Agriculteurs» lui permet de développer son esprit d’entreprise et d’avoir des outils pour faciliter sa recherche de partenaires et de financement.

Conscient de ses capacités, Gorgui est aussi investi d’une forte confiance en lui. Il lance son projet pour montrer à ses semblables qu’il est possible de se réaliser à travers l’agriculture, et contribuer effectivement au développement de son pays. Pour lui, il n’est jamais trop tard pour réussir.

Pour promouvoir l’agriculture, Gorgui préconise de faciliter l’accès aux terres et aux financements aux jeunes et en général, à ceux qui ont l’ambition de valoriser la terre.

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Adama Dembelé

Adama Dembelé

Secteur Horticulture

Projet : Production Horicole

Localité : Dakar

Presentation

Jeune sénégalais, Adama est né au Mali, où il a vécu jusqu’à l’âge de 9 ans avant de venir dans son pays.

Se voyant dans l’incapacité de continuer ses études par manque de moyens, il arrête l’école en classe de seconde, série littéraire. Par la suite, convaincu par son père qu’il pouvait réussir dans l’agriculture, Adama entreprend de faire du maraichage dans le champ de ce dernier.

Adama a pris connaissance du programme «Jeunes Agriculteurs» par son tuteur. Il est intéressé et veut y participer pour renforcer ses compétences en agrobusiness. C’est ainsi qu’il soumet sa candidature qui sera ensuite acceptée.

Grâce à sa participation au programme, il a pu renforcer ses compétences en agro business et développer ses aptitudes managériales. Il aspire désormais à se formaliser afin de saisir les opportunités du marché.

Depuis, Adama a accumulé de l’expérience dans l’exploitation maraîchère. Il emploie 3 salariés à plein temps et a recours à des saisonniers selon ses besoins. Aujourd’hui, il est heureux d’avoir pu valoriser cette terre et contribuer à enrichir l’assiette des populations. En plus du culte du travail, lui qui tient tant à la cohésion familiale, est fier de bâtir la maison familiale dont la construction est en cours.

Dans la conduite de ses activités, Adama cultive aussi de bonnes relations avec ses amis du métier. Leurs cercles de conversations leur permettent de partager leurs expériences et bonnes pratiques. D’autre part, il s’inspire d’un grand exploitant vivant dans son quartier. Ce dernier est un modèle de leadership pour lui qui souhaite à son tour marquer de son emprunte ce secteur.

«La terre nous fait attendre ses présents à chaque saison, et il appartient à l’homme d’en tirer ses richesses. La terre est un trésor.», nous apprend t-il.

Temoignage

« Avant d’intégrer le programme, je ne savais pas calculer mes coûts et par conséquent, je n’avais pas une maîtrise de mon activité. Aujourd’hui, je peux prévoir et faire face à certains défis. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Gnilane Ndour

Gnilane Ndour

Secteur Transformation et commercialisation de produits locaux

Projet : Mbok Fooy

Localité : Dakar

Presentation

Née en 1989 à Médina Gounass, Gnilane grandit à Guédiawaye un quartier où les jeunes sont connus pour leur débrouillardise. A peine le seuil de l’adolescence franchi, elle occupait déjà ses petites mains dans le GIE familial de transformation de céréales locales. Depuis, elle y a trouvé ses marques et contribue à la bonne marche de la structure.

Pour renforcer ses capacités, Gnilane suit en 2004 une formation spécialisée et obtient le ticket pour la reconnaissance de son métier. Visant toujours plus loin, elle intègre plus tard le programme « Jeunes Agriculteurs» par le canal de la Mairie de Guédiawaye.

Elle a pu engager de nouveaux partenaires stratégiques qui l’ont accompagnée et suivie pour développer son entreprise en toute sérénité. A travers sa structure, Gnilane s’est donnée pour mission de promouvoir les céréales locales et de contribuer à la bonne nutrition de ses compatriotes.

Passionnée et engagée qu’elle est, elle n’en est pas moins une élève modèle. Alliant études et travail, elle poursuit actuellement son cursus à l’UCAD où elle est étudiante en deuxième année d’économie.

Gnilane est par ailleurs vouée à la cause des domestiques et des enfants de la rue. Son rêve à elle est de voir un Sénégal émergent, avec une baisse considérable du taux de chômage et de la pauvreté.

Temoignage

« Je me suis inscrite dans «Jeunes Agriculteurs» pour renforcer mes capacités en entrepreneuriat. Au delà de mes espérances, j’ai pu non seulement rédiger mon business plan, mais également intégrer de nouvelles techniques pour la modernisation de notre GIE. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Abdoulaye Deme

Abdoulaye Deme

Secteur Agro-Alimentaire

Projet : Production Maraichère

Localité : Thiès

Presentation

L’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin. Ce n’est pas Abdoulaye qui vous dira le contraire. Candidat à l’émigration, il fût en Espagne où, les difficiles conditions de vie et de travail l’obligèrent à revenir sur ses pas. Plus tard, il participera au programme Jeunes Agriculteurs qui lui permit de s’affranchir et de lancer sa propre activité.

Issu d’une modeste famille de paysans, Abdoulaye a grandi dans la zone des Niayes. Il finit par quitter l’école au primaire, pour aider ses parents dans les champs.

En grandissant, Abdoulaye est de plus en plus mu par le désir de se réaliser, afin de subvenir aux besoins de sa famille. C’est ainsi qu’il tente l’émigration en Espagne. Une fois sur place, il travaille dans une exploitation agricole, métier qu’il maitrise parfaitement. Cependant l’expérience ne fût pas concluante, car il réalise qu’en fournissant le même effort chez lui, il pourrait dignement gagner sa vie. Face à cette désillusion, il décide de revenir au bercail et continuer à aider ses parents dans le champ familial.

Par le biais d’un ami, il est informé du programme Jeunes Agriculteurs auquel il participera. Grâce au programme, il prît conscience de son potentiel et de sa capacité à surmonter les difficultés. Lui qui jusque là travaillait dans l’exploitation familial, eut au cours de sa formation, le courage de trouver son champ et de se mettre à son compte, ainsi il trace sa propre voie.

Dans l’exercice de son activité, il était jusque là confronté au défi de l’écoulement de sa production. Ce problème a pu être levé dès lors qu’il put compter parmi ses clients un réseau de femmes du marché Kermel.

Fier de ce qu’il a pu réaliser, Abdoulaye travaille à la recherche de partenaires pour développer son exploitation. Par ailleurs, il est convaincu que seul un accompagnement des jeunes vers l’auto-emploi peut assurer un meilleur avenir à notre pays.

Temoignage

« Le programme «Jeunes Agriculteurs» m’a permis de capitaliser mon expérience et d’évoluer positivement dans mes activités. Maintenant je me sens beaucoup plus confiant et capable de surmonter les défis. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Sikes GOMES

Sikes GOMES

Secteur Innovation Sociétale

Projet : REFLEX-GB

Localité : Guinée Bissau

Presentation

Sikes Gomes est un jeune bissau-guinéen de 34 ans qui porte fièrement plusieurs casquettes : Administrateur des affaires, Gestionnaire de Projets, Entrepreneur, Formateur et Consultant Senior au Cabinet ECOPROGRESSO et PROTES Consulting à Bissau.
Après avoir décroché son Baccalauréat au Lycée Samora Moisés Machel à Bissau, il saisit l’opportunité d’aller poursuivre ses études supérieures au Sénégal. Le portugais étant sa langue officielle, il suivra d’abord des cours de français à l’Alliance Franco-Sénégalaise de Ziguinchor et en sortira Major de sa promotion. Ensuite, il s’inscrira à l’ISM pour obtenir sa licence en Business Administration.
Sa carrière professionnelle démarre avant qu’il ne termine ses études au Sénégal. En effet, c’est au cours de sa formation qu’il est recruté par un grand opérateur téléphonique d’Afrique. De stagiaire, Sikes décrochera un CDD, puis un CDI et diversifiera ses compétences au sein cette organisation en occupant différentes positions : Agent Customer Care Service, Assistant des Ressources Humaines et Social Media Administrator. Après une année et demi, il décide de poursuivre ses études. L’obtention de son MBA2 en Management des Projets lui ouvre les portes de grands cabinets d’études et lui permette d’affiner son expertise, aussi bien au Sénégal qu’en Guinée Bissau.
Aujourd’hui, parallèlement à sa profession, il porte avec ses collègues un projet d’entreprise : REFLEX-GB. C’est un cabinet de consultance, étude et orientation qui se donne pour mission d’accompagner les jeunes de son pays, surtout les ruraux, dans leur insertion professionnelle, à travers l’orientation et la formation en entrepreneuriat.
Malgré une vie professionnelle bien remplie, Sikes est resté attaché à son quartier, Missira, et n’a pas perdu son sens de l’engagement communautaire qu’il a su développer depuis sa tendre jeunesse. Ainsi, avec ses amis d’enfance, il a fondé l’Association des Jeunes et Amis de Missira (AJAM). A travers son association communautaire dont il est l’actuel porte-parole, il mène diverses activités de sensibilisation sur différentes thématiques telles que le paludisme, le choléra, le SIDA/MST, ou encore les mutilations génitales et l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, son AJAM a créé un jardin d’enfants pour la communauté.
Passionné et engagé, notre jeune leader, bénéficiaire de la filière B&E de la dixième session du YALI CRL de Dakar, est tout autant déterminé. Travaillant à matérialiser sa vision d’une Afrique meilleure, il a fait sien, et exhorte la jeunesse africaine à en faire autant, cet extrait du poème préféré de Nelson Mandela, son idole : « Aussi étroit soit le chemin, 
nombreux les châtiments infâmes,
 je suis le maître de mon destin, 
je suis le capitaine de mon âme. »

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Ndeye Fatou Diop

Ndeye Fatou Diop

Secteur Innovation sociétale

Projet : Association communautaire

Localité : Ziguinchor

Presentation
A 20 déjà, Ndèye Fatou a vécu plusieurs expériences de celles qui forgent la personnalité et tracent de nouvelles voies… lorsqu’on s’en relève!
Grace au programme YouthMap Casamance, elle s’est dotée des compétences qu’il lui fallait pour devenir une vraie leader et un entrepreneur. Elle est parvenue, en quelques mois, à mettre sur pied une activité génératrice de revenus en même qu’elle s’investit pleinement dans son association de développement communautaire.
A travers cette association, elle a réussit à développer avec ses amis de Lyndiane un projet de soutien aux enfants talibés de Ziguinchor. Leur ambition: améliorer les conditions de vie des talibés.
Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

SEN OR’DUR

SEN OR’DUR

Secteur environnement

Projet : SEN Or’Dur

Presentation

«Rêvez grand, travaillez dur», cette citation nous provient d’un leader confirmé qui a su se démarquer et créer de l’impact dans sa communauté. Passionné de l’entrepreneuriat et des activités de développement communautaire, Ababacar THIAM est le fondateur et Directeur de SEN Or’Dur. Jeune entrepreneur soucieux du développement de l’Afrique et du Sénégal en particulier, Ababacar est un véritable agent de changement qui croit fermement en une Afrique émergente capable de se développer avec ses propres ressources.

Projet

SEN Or’Dur s’active dans la gestion des déchets dans une approche globale des filières : collecte, tri, traitement, transformation et valorisation des déchets. SEN Or’Dur met en exergue toute la richesse des ordures qu’il qualifie d’ailleurs d’or dur. La mission de l’entreprise est d’assainir l’environnement à travers la valorisation des déchets, en utilisant les déchets comme matière première pour fabriquer des objets utiles tels que les pavés, les bancs, les poteaux, entre autres produits finis. La pertinence de ce projet durable qui contribue à la protection de l’environnement, à travers le recyclage de déchets qui peuvent porter atteinte à la bonne santé de la population, lui a permis de bénéficier du programme entrepreneuriale de la fondation Tony ELUMELU en 2018. Ledit financement est décerné chaque année aux jeunes entrepreneurs africains les plus dynamiques et prometteurs.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Alou Keita

Alou Keita

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

Dr Garba Cisse

Dr Garba Cisse

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Innovation...

ECA

ECA

Secteur Agrobusiness

Projet : E.C.A

Presentation

Ayant le sens de l’opportunité et conscient du manque d’emploi dans son pays, le fils de pêcheur, voyant d’année en année la disparition de leur gagne pain d’antan, décida de se lancer dans l’entrepreneuriat avec un projet d’élevage de poisson d’eau douce.

En effet, après le baccalauréat au lycée Alpha Mayoro WELLE de Dagana, Papa Ibrahima BADIANE a fait ses débuts au département de géographie de l’UCAD. Cependant, témoin de la dégradation de l’environnement universitaire et de la qualité même des études, à son avis, il postule dans un concours pour une formation professionnelle. Il a ainsi pu décrocher son ticket d’entrée au Centre de Formation Professionnelle Commerciale (CFPC Delafosse) en 2009. Sa formation sera sanctionnée d’un BTS en Commerce International avec la mention assez bien en 2011.

Parallèlement, il a intégré AIESEC LC UCAD en 2010, qui est la plateforme internationale permettant au jeune d’explorer et de développer leur potentiel en leadership, afin d’impacter positivement la société. Grâce à AIESEC, Ibrahima a suivi la formation EMPACTO de Synapse qui a débouché à l’incubation gratuite de son projet à TAGG-AT (l’incubateur de Synapse). Ainsi, il a embrassé l’entrepreneuriat et s’est depuis lors, attelé à peaufiner son projet et à chercher du financement pour lancer sa production.

Ayant acquis une expérience professionnelle à travers des stages à TRANS FRET YOFF et à la Direction Commerciale de la LONASE, Ibrahima dit aujourd’hui qu’il ne veut plus se contenter d’être demandeur d’emploi, mais plutôt offreur.

E.C.A est une réponse à la raréfaction accrue des ressources halieutiques dans le Walo et au le Sénégal en général. En effet, Entreprise Commerciale Aquacole (E.C.A.) vise la mise en place d’une entreprise aquacole dans le village de Ngoméne situé à 38 km de Saint Louis sur la nationale 2, vers Dagana. Ce projet sera articulé sur trois niveaux, d’abord la mise en lace d’un site d’exploitation, ensuite l’ouverture d’une unité de transformation des produits halieutiques, et enfin l’exploration du marché sous régional voir international.

La mise en œuvre du projet permettra de mettre à la disposition des sénégalais et des habitants de la sous région du poisson de qualité en quantité suffisante, disponible sur toute l’année avec des prix accessibles. Ainsi, le projet qui sera implanté à Mbodiène dans son village natal, aura aussi un impact positif sur la régénération des espèces en voie de disparition, grâce à des étangs aménagés en ce sens, et permettre au Sénégal d’atteindre son autosuffisance alimentaire et augmenter la disponibilité des ressources halieutiques. Par ailleurs, le projet permettra la création d’emplois en milieu rural, la lutte contre la pauvreté et l’exode rural.

E.C.A a été primé meilleur projet de création d’entreprise, parmi une centaine d’autres, aux Masteriales 2012.

Temoignage

« J’ai rejoint l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Epsilon

Epsilon

Secteur Innovation digitale

Projet : EPSILON INVEST

Presentation

Mohamet Ndiongue, licencié en logistique est enseignant et administrateur d’un organe de presse.

Avec un fort engagement social, Mohamet est membre du forum civil et aussi du mouvement pour l’émergence citoyenne « geum sa gokh ».

Dans son cursus, il a grandi dans le milieu agricole sous la tutelle d’un oncle qui a été directeur de centre agricole au nord du Sénégal et c’est là d’où lui est venu l’amour de la terre, qui a ensuite fait germer en lui le projet Epsilon Bio.

Ayant intégré le programme Empacto sur la recommandation d’un de ses amis, Mohamet a bénéficié de l’incubation Tagg-at, ce qui lui a permis de mieux mûrir son projet.

 

Temoignage
«Parce que Tagg-at a l’avantage de nous permettre de rester focus sur l’essentiel, le développement et la commercialisation de nos produits. Il offre aussi un cadre idéal pour accueillir nos clients et partenaires. Au-delà de ces services, il offre aussi un cadre idéal de rencontre et d’échange. Un écosystème pluriel et riche en tout point. »
Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Nuraltec

Nuraltec

Secteur Agrobusiness

Projet : NUTRALTEC MS SUARL

Presentation

NUTRALTEC MS SUARL est une société visant l’amélioration de la Nutrition Animale dans les pays tropicaux en proposant des produits nutritionnels adaptés à l’élevage tropicale de toutes espèces.

Les espèces les plus considérées :

  • La volaille
  • Les ruminants
  • Les poissons (l’Aquaculture)

Nous proposons :

  • Des Pré-Mélanges Minéralo-Vitaminiques associés à des acides aminés spécialement formulés pour répondre aux recommandations nutritionnelles de l’élevage tropical.
  • Des concentrés pour la fabrication d’aliment à la ferme.
  • Des formulations « à la carte » pour la fabrication selon les matières premières disponibles pour le client.
  • Un suivi par des Docteurs Vétérinaires ou Techniciens d’élevage.

Nous avons pour cible :

  • les industriels fabricants d’aliments de bétail.
  • les éleveurs fabricants d’aliment à la ferme pour toutes espèces

Nous remercions SYNAPSE, étant un incubateur qui soutient les idées et projets nécessaires au bon développement économique du Sénégal.

Temoignage

« J’ai rejoins l’incubateur Taag-at pour disposer d’un espace de travail convivial mais aussi, bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de mon projet d’entreprise et du réseau de l’incubateur pour trouver des partenaires. »

Mariètou Sall

Mariètou Sall

facebooktwitterinstagramlinkedinSecteur Agrobusiness...

Pro volaille

Pro volaille

Secteur Agrobusiness

Projet : PROVOLAILLE

Presentation

ProVolaille est une entreprise avicole qui se propose d’accompagner les entrepreneurs dans leurs projets avicoles, pour tous leurs besoins relatifs à l’exploitation, par un service qualité (conseils, accompagnement…), dans le but d’améliorer et de fructifier leurs gains.

L’entreprise a pour cibles les petits aviculteurs urbains ou ruraux professionnels ou débutants, pour les accompagner dans les différentes étapes de leur business: élaboration, mise en place, suivi…

ProVolaille offre ainsi une variété de services à ses clients tels que:

    • Conseils & Orientation:

ProVolaille vous oriente vers les meilleures structures de formation avicole pour acquérir toutes les connaissances nécessaires pour mener à bien votre projet et business.

    • Accompagnement