MME GERMAINE ACOGNY – President GROUPE SEDIMA

SON PARCOURS

Sénégalaise et Française, elle suit à Paris de 1962 à 1965 la formation de l’Ecole Simon Siegel dont elle est ressortie diplômée d’éducation physique et sportive et de gymnastique harmonique.
Puis elle fonde à Dakar en 1968 son premier studio de danse africaine. Influencée par l’héritage gestuel de sa grand-mère, prêtresse Yoruba, son apprentissage des danses traditionnelles africaines et des danses occidentales (classique, moderne), Germaine Acogny a mis au point sa propre technique de Danse Africaine Moderne.
Elle est considérée comme « la mère de le Danse Africaine Contemporaine». En 1977, elle devient Directrice Artistique de Mudra Afrique jusqu’en 1982, créé par Maurice Béjart et le Président L.S. Senghor à Dakar. En 1980, elle écrit son livre « Danse Africaine », édité en 3 langues.
Après la fermeture de Mudra Afrique, elle s’installe à Bruxelles avec la compagnie de Maurice Béjart et organise des stages internationaux de Danse Africaine qui remportent un franc succès auprès du public européen. Cette expérience est renouvelée en Afrique, en Casamance, dans le Sud du Sénégal, dans le village de Fanghoumé qui reçoit des stagiaires danseurs professionnels ou non, venus de toute l’Europe et du monde.
Elle danse, chorégraphie et enseigne dans le monde entier et devient un réel émissaire de la Danse et de la Culture Africaine. Avec son mari Helmut Vogt, elle fonde en 1985 à Toulouse le Studio-Ecole-Ballet-Théâtre du 3ème Monde.
Après s’être absentée de la scène pendant plusieurs années, Germaine Acogny fait en 1987 un come-back couronné de succès comme danseuse et chorégraphe en travaillant entre autre avec le chanteur Peter Gabriel pour un clip, et en créant son premier solo « Sahel ». Suivent d’autres chorégraphies. Son solo « YE’OU », créé en 1988, gagne en 1991 le « London Contemporary Dance and Performance Award ».En 1995, elle décide de retourner au Sénégal et de construire un Centre International de Danses Traditionnelles et Contemporaines Africaines, lieu d’échange entre danseurs africains et danseurs du monde entier, et lieu de formation pour les danseurs de toute l’Afrique, afin de les mener vers une Danse Africaine
La construction du Centre, aussi « l’Ecole des Sables » sera terminée au début de l’année 2004.
En 1997, Germaine Acogny est nommée Directrice Artistique de la section Danse d’Afrique en Création à Paris, fonction qu’elle assume jusqu’en septembre 2000. En 2005 elle est invitée comme régent à l’UCLA (Université de Los Angeles).
Elle ne cesse de collaborer avec des écoles et des centres de danses internationaux et donne régulièrement des master class.
Depuis Janvier 2015 elle a transmis la Direction Artistique de l’Ecole des Sables à son fils Patrick Acogny.
• CREATIONS CHOREGRAPHIQUES DEPUIS 1987:
1987 « SAHEL »
1988 « YE’OU » (L’Eveil) qui gagne en 1991 le London Dance and Performance Award
1989 « AFRIQUE, CE CORPS MEMORABLE », basé sur les poèmes de l’ homme d’Etat et poète L.S. Senghor
1994 « YEWA, EAU SUBLIME » pour 7 danseurs et 4 musiciens : Première à l’Opéra de Lyon le 16 septembre 1994, dans le cadre de la Biennale de la Danse
1995 ” Z” – Création pour la compagnie de la ville de Sao-Paulo / Brésil (BALE DA CIDADE DE SAO-PAOLO), un hommage au héros national Zumbi, avec la musique originale de Gilberto Gil.
2001 Création du solo « TCHOURAÏ », une chorégraphie de Sophiatou Kossosko
2004 Création de « FAGAALA », une co-chorégraphie avec Kota Yamazaki/Japon, pour 7 danseurs Africains
2006 Création de « WAXTAAN », une co-chorégraphie avec Patrick Acogny
2008 Création « LES ECAILLES DE LA MEMOIRE – SCALES OF MEMORY » une co-chorégraphie avec Jawole Zollar des Urban Bush Women (New York)
2010 Solo « Songook Yaakaar», une chorégraphie de Pierre Doussaint et et de Germaine Acogny. Première à la Biennale de la Danse à Lyon les 17 et 18 septembre 2010.
2014 chorégraphe d’Olivier Dubois. Création du solo « A un endroit du début », en collaboration avec le metteur en scène
2015 Mikael Serre, mêlant danse, théâtre et vidéo. La première a eu lieu au Grand théâtre de la Ville du Luxembourg en juin 2015.
Distinction:
En 1999, Germaine Acogny est décorée comme « femme pionnière » par le Ministère sénégalais de la Famille et de la Solidarité Nationale.
Germaine Acogny est « Chevalier de l’Ordre du Mérite », « Officier des Arts et Lettres » et « Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur » de la République Française. Elle est également « Chevalier de l’Ordre National du Lion » et « Officier des Arts et Lettres » de la République Sénégalaise.
En 2004, Germaine Acogny reçoit une reconnaissance pour son travail par la Fondation pour les Arts Contemporains à New York. En 2008, le magazine africain « Jeune Afrique » la désigne comme l’une des 100 personnalités qui font l’Afrique.
En 2009, elle est « Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres » de la République Française.
En 2012, elle est décorée « Commandeur des Arts et Lettres » de la République Sénégalaise. En 2016, le magazine de l’Afrique la classe parmi les 50 intellectuels d’Afrique.
Le 25 Mars 2016, Germaine reçoit la distinction d’Officier de la légion D’Honneur de la République Française.

AUTRES INVITES

Ibrahima SYLLA

M. Ibrahima SYLLA, Fondateur et Directeur de SOKOSS solution graphique.

Randa FILFILI

Mme Randa FILFILI, Directrice de Zena Exotic Fruits.                  

Coura NDIAYE

Mme Coura NDIAYE, Formatrice en Genre, Droits Humains et Leadership.

DEVENEZ NOTRE PROCHAIN INVITE !

Vous êtes leaders, attachés à la jeunesse, à sa formation, à son développement personnel et professionnel. Vous traitez des secteurs à fort potentiel pour l’Afrique, Synapse vous invite à venir rencontrer, échanger, partager votre savoir, savoir-faire et expériences pour contribuer à relever le potentiel de nos jeunes à impacter positivement le continent africain.

Remplissez ce formulaire pour devenir invité de notre prochain « Atelier thématique » !